Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2017

Morceaux choisis - 648 / Thérèse de Jésus

Thérèse de Jésus (Thérèse d'Avila) 

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Ne cherchons pas un chemin non frayé: nous serions sûres de nous perdre. Singulière erreur de s'imaginer obtenir de pareilles grâces du Seigneur par une autre voie que celle où Il a marché Lui-même, et où ont marché tous Ses saints. Que cela ne nous vienne même pas à l'esprit! Croyez-moi, pour donner l'hospitalité à notre Maître, pour Le retenir chez soi, pour Le bien traiter et Le nourrir comme il convient, il faut que Marthe et Marie se joignent ensemble. Et comment Marie, toujours assise à Ses pieds, aurait-elle pu Le nourrir sans l'aide de sa soeur? Mais savez-vous quelle est Sa nourriture? C'est que, par tous les moyens en notre pouvoir, nous gagnions des âmes, afin que ces âmes se sauvent et Le louent pour l'éternité.

Thérèse d'Avila, Livre de la vie, dans: Didier-Marie Golay et Emmanuel Renault, Thérèse d'Avila - Goûter la Parole (Cerf, 2016)

image: Remparts d'Avila, Espagne (http://www.gianpaolobonomi.it)

17/04/2017

Morceaux choisis - 136 / Thérèse de Jésus

Thérèse de Jésus (Thérèse d'Avila)

1.jpg

Si vous prenez l'habitude d'avoir Notre Seigneur près de vous et que vous vous efforcez de Lui plaire, vous ne pourrez plus comme on dit vous en débarrasser. Il ne vous abandonnera jamais, Il vous aidera dans toutes vos difficultés, vous Le trouverez partout. Avoir à son côté un tel Ami, pensez-vous que ce soit un mince avantage?

Thérèse d'Avila, Le chemin de perfection, dans: Oeuvres complètes (Cerf, 1995)

image: Heinrich Hofmann (ciaoroma.blogspot.com)

00:11 Publié dans Morceaux choisis, Thérèse de Jésus (Thérèse d'Avila) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

25/03/2017

La citation du jour - 621 / Thérèse de Jésus

Thérèse de Jésus (Thérèse d'Avila)

littérature,spiritualité,citations,livres 

Si nous devions choisir les peines que nous voulons et laisser les autres, nous n'imiterions pas notre Epoux qui, pressentant les souffrances de Sa passion pendant la prière au Jardin, disait en terminant: Fiat voluntas tua. Sa volonté, voilà ce que nous devons accomplir sans cesse, et que Lui fasse de nous ce qu'Il voudra.

Thérèse d'Avila, Lettre à la Mère Marie de Saint-Joseph, dans: Didier-Marie Golay et Emmanuel Renault, Thérèse d'Avila - Goûter la Parole (Cerf, 2016)

15/03/2017

La nuit comme le jour illumine - 5

Cristina Kaufmann

La nuit comme le jour illumine - V

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres 

Il y a chez beaucoup de chrétiens un intérêt croissant pour la mystique, pour l'union avec la Réalité suprême, avec la Vie, l'expérience de plénitude, de la transcendance, etc. Je crois que cet intérêt est positif dans la mesure où il nous délivre de croyances ankylosées, de formules automatiques qui ne nous parlent pas. L'Eglise a besoin d'authentiques maîtres spirituels, de personnes qui soient comme des braises incandescentes qui enflamment les autres par l'expérience de l'Esprit de Dieu. Mais tout cela ne peut rester comme en marge de la personne de Jésus.

En lisant sainte Thérèse d'Avila, à côté de la lecture de plusieurs livres actuels qui offrent une initiation à la mystique, il me semble que Thérèse avec son langage de femme illettrée, nous ouvre avec naturel le chemin de l'expérience spirituelle. Son chemin est: Jésus. Il est sa vérité et sa vie, et en dehors de Lui il n'y a pas, pour elle, d'accès à l'union divine.

Pourquoi avons-nous tant de mal à plonger dans le Christ? Ne serait-ce pas que nous Le connaissons davantage par ce que nous en avons entendu dire que par Lui-même, par l'Evangile, par le dialogue dans la prière, et surtout par notre vie quotidienne? Je pense que notre vie de chaque jour, nos rapports avec les autres, nos conflits, nos joies et déceptions, nos douleurs et espérances nous parleraient plus de Jésus si nous étions en contact avec Lui, si nous connaissions mieux Sa vie.

Connaître Jésus, lire et vivre l'Evangile, peut nous conduire, si nous nous laissons conduire, à une vie nourrie par cette intimité, par cette manne qu'est la vie de Jésus, Sa personne, Sa Parole et les sacrements. Je dis sacrement en un sens très large. Cela englobe nos rapports avec les autres, notre travail, nos souffrances et nos espérances. Toute la création est un sacrement de Sa présence et de Son amour. Pour les croyants, tout converge vers la sacrement du corps et du sang du Seigneur Jésus, au sein de la communauté des croyants. Dans l'Eucharistie, Jésus nous révèle la plénitude de l'amour.

Eric de Rus, Cristina Kaufmann - Une existence épiphanique (Ad Solem, 2013)

image: Carmel du Pâquier, Suisse (carmel-lepaquier.com)

02/03/2017

La citation du jour - 612 / Thérèse de Jésus

Thérèse de Jésus (Thérèse d'Avila)

littérature,spiritualité,citations,livres 

Je composerai un cantique de louanges, avec des soupirs sans fin à mon Sauveur et à mon Dieu. Un jour peut-être ma gloire seule Le chantera, sans que ma conscience y joigne l'amertume de la contrition, dans ce séjour où tous les soupirs et toutes les craintes finiront à jamais.

Thérèse d'Avila, Exclamations, dans: Didier-Marie Golay et Emmanuel Renault, Thérèse d'Avila - Goûter la Parole (Cerf, 2016)

image: media.salemwebnetwork.com

19/02/2017

Dieu m'invite à Le rencontrer - 15

Dieu m'invite à Le rencontrer - XV 

JS_12 Dieu m'invite à Le renconter.jpeg

Dans l'Evangile (Mc 4,20), Jésus me dit que la vie de Dieu dans mon âme est comme une graine tombée en terre, qui grandit chaque jour sous le soleil ou sous la pluie, jusqu'à devenir un grand arbre. Lorsqu'elle nous décrit son image du château intérieur, sainte Thérèse d'Avila nous explique que lorsque nous laissons la vie de Dieu grandir en nous,  nous passons de demeure en demeure, nous pourrions dire de pièce en pièce, jusqu'au centre du château de notre âme où se trouve le Seigneur.

Quand je cherche Dieu, quand je me laisse remplir de Son amour, quand je fais attention aux autres, quand je leur rends service, je m'approche de Lui; quand je préfère commander, faire ce qui me plaît, lorsque je ne pense qu'à mon travail ou à mes jeux plutôt qu'aux autres, je m'éloigne de Lui.

Une semaine, je suis éclairé par la lumière du Seigneur, la suivante je suis dans l'obscurité, dans la nuit, sans rien sentir de la présence de Dieu, ni comprendre ce qu'Il est ou ce qui se passe. Dieu semble se cacher pour que je Le cherche, Lui et non les cadeaux qu'Il me donne. 

Jacques d'Avigneau et Soeur Natalie Le Gac, Dieu m'invite à Le rencontrer (Ed. du Carmel, 2008)

08/02/2017

Dieu m'invite à Le rencontrer - 12

Dieu m'invite à Le rencontrer - XII

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres 

Lorsque j'ai des distractions, je ne reste pas à rêver à une activité intéressante. J'essaie de ne pas m'en occuper. Plus j'essaie de chasser la distraction et plus je lui donne de l'importance. Elle est comme un bruit entendu à la porte; si je vais voir ce qui se passe ou si je m'énerve contre ce bruit, je quitte la présence de Dieu.

Sainte Thérèse d'Avila compare les distractions à des mouches qui nous agacent en volant autour de nous, mais qui ne prennent de l'importance que si nous nous laissons entraîner à leur courir après. Alors je reviens doucement vers Dieu par un acte de foi et d'amour, Seigneur, je suis là pour Toi et je T'aime, un appel à l'Esprit Saint, Viens Esprit Saint, remplis mon coeur de Ton amour.

Jacques d'Avigneau et Soeur Natalie Le Gac, Dieu m'invite à Le rencontrer (Ed. du Carmel, 2008)