Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/02/2017

La citation du jour - 602 / Thérèse Bénédicte de la Croix

Thérèse Bénédicte de la Croix (Edith Stein)

00_31 Carmel du Pâquier.jpg

Si nous répondons oui au suis-moi du Seigneur, alors nous sommes Siens et la voie est libre pour que passe en nous Sa vie divine.

Edith Stein, Le Mystère de Noël / extrait, dans: La Crèche et la Croix (Ad Solem, 2008)

image: Carmel du Pâquier, Suisse (http://carmel-lepaquier.com)

31/01/2017

Morceaux choisis - 71 / Thérèse Bénédicte de la Croix

Thérèse Bénédicte de la Croix (Edith Stein) 

00_13 Carmel de Nantes.jpg 

Quand nous nous remettons complètement dans les mains de Dieu, nous pouvons avoir cette confiance en Lui, qu'Il pourra faire quelque chose pour nous. C'est à Lui de porter le jugement. Il n'est pas utile que nous nous observions et nous nous évaluions. Croyez-moi, ces gens que vous avez pu apprendre à connaître, qui vous paraissent tellement plus proches que vous de l'image du chrétien idéal, ces gens-là, vus de l'intérieur, sont aussi misérables, tout aussi insécurisés que vous.

Edith Stein, Lettre à une étudiante, dans: Evelyne Frank, Edith Stein au quotidien (Arfuyen, 2012)

image: Carmel de Nantes, France (carmel.asso.fr)

24/12/2016

Morceaux choisis - 594 / Thérèse Bénédicte de la Croix

Thérèse Bénédicte de la Croix (Edith Stein)

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres 

Quand les jours deviennent de plus en plus courts, quand en hiver tombent les premiers flocons de neige, alors, timide et douce, renaît la pensée de Noël. De ce simple mot émane un charme mystérieux auquel un cœur peut difficilement résister. Ceux-là même pour qui le vieux récit de l’Enfant de Bethléem ne signifie rien, croyants d’une autre foi ou incroyants, préparent la fête et cherchent comment allumer ici et là un rayon de joie. Depuis des semaines et des mois, un fleuve d’amour se répand sur toute la terre. Fête de l’amour et de la joie, c’est l’Etoile vers laquelle tous accourent en ce premier mois de l’hiver.

Mais pour le chrétien, Noël est encore autre chose. L’Etoile le conduit à la Crèche, auprès de l’Enfant qui apporte la paix sur la terre. En d’innombrables et gracieuses images, l’art chrétien Le représente, et les vieilles mélodies, qui résonnent de tout le charme de l’enfance, Le chantent pour nous.

Dans le coeur de celui qui vit avec l’Eglise, les cloches du Rorate et les chants de l’Avent réveillent un saint et ardent désir; et pour celui que désaltère la source intarissable de la liturgie, le grand prophète de l’Incarnation répète, jour après jour, ses puissantes menaces et ses promesses: Cieux, répandez votre rosée! Que des nuées descende le salut! Le Seigneur vient! Adorons-Le! Viens, Seigneur, n’attends plus! - Jérusalem, crie ta joie, car ton Sauveur vient à toi.

Du 17 au 24 décembre, les grandes antiennes, toujours plus pressantes et toujours plus ardentes, crient leur appel: Viens pour nous sauver! Et toujours plus lourde de promesse, la réponse parvient: Voyez, tout est accompli (dernier dimanche de l’Avent). Et enfin: Aujourd’hui vous saurez que le Seigneur va venir, et demain vous le verrez paraître dans sa gloire.

Oui, quand au soir les bougies brûlent aux arbres et que les cadeaux sont échangés, un désir inassouvi nous pousse au dehors vers une autre lumière, jusqu’au moment où sonnent les cloches de la messe de minuit et où, sur les autels ornés de cierges et de fleurs, se renouvelle le miracle de la Nuit sainte: Et le Verbe s’est fait chair. C’est alors l’instant de l’accomplissement bienheureux de notre espérance.

Edith Stein, Le Mystère de Noël / extrait, dans: La Crèche et la Croix (Ad Solem, 2008)

image: Création originale / 2016 - Carmel du Pâquier, Suisse (carmel-lepaquier.com)

09/08/2016

Laudem Gloriae - 28 / Thérèse Bénédicte de la Croix

Laudem Gloriae - XXIX. Thérèse Bénédicte de la Croix (Edith Stein)

00_4 Charles Journet_Laudem Gloriae.jpeg

L'union avec le Christ est notre béatitude et l'approfondissement de notre union avec Lui fait notre bonheur ici-bas; l'amour de la croix ne se trouve donc nullement en contradiction avec notre joie d'être enfants de Dieu. Aider à porter la croix du Christ donne une allégresse forte et pure, et ceux qui y sont appelés et qui le peuvent, ceux qui participent ainsi à l'édification du Royaume de Dieu sont vraiment les enfants de Dieu. Ainsi, la prédilection pour le chemin de la croix ne signifie pas non plus que l'on répugne à voir le vendredi saint passé et l'oeuvre de la Rédemption accomplie. Seuls des rachetés, seuls des enfants de la grâce peuvent vraiment porter la croix du Christ.

Ce n'est que de l'union avec la Tête divine que la souffrance humaine reçoit une puissance d'expiation. Souffrir et être bienheureux dans la souffrance, se tenir debout sur la terre, aller de par les chemins poussiéreux et caillouteux de cette terre tout en siégeant avec le Christ à la droite du Père, rire et pleurer avec les enfants de ce monde sans cesser de chanter avec les choeurs angéliques la louange de Dieu, voilà la vie du chrétien, jusqu'à ce que se lève l'aurore de l'éternité.

Edith Stein, L'expiation mystique, dans: Source cachée - Oeuvres spirituelles (Cerf/Ad Solem, 2011)

 

20/07/2016

Morceaux choisis - 519 / Thérèse Bénédicte de la Croix

Thérèse Bénédicte de la Croix (Edith Stein)

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres 

Elie se tient devant la Face de Dieu, car tout son amour est pour le Seigneur. Il vit en dehors de toute relation humaine naturelle. Nous n'entendons nullement parler de père ni de mère, d'épouse ni d'enfant. Sa famille est formée de ceux qui, à son exemple, font la volonté du Père... L'honneur de son Dieu est sa joie; le zèle de son service le consume: Je brûle d'un zèle ardent pour le Seigneur. (1 R 19,10 et 14) 

Par sa vie de pénitence, il expie les péchés de son temps. L'affront infligé au Seigneur par l'idolâtrie du peuple égaré l'affecte si douloureusement qu'il souhaite mourir. Et le Seigneur le console comme Il ne console que Ses amis de prédilection: Il lui apparaît Lui-même sur une montagne solitaire, Il se révèle à lui dans le doux murmure qui suit le déchaînement de l'orage et lui fait connaître Sa volonté par des paroles claires.

Le prophète, qui sert le Seigneur avec une totale pureté de coeur et un détachement absolu de tout le créé, est aussi un modèle d'obéissance. Il se tient devant la Face de Dieu comme les anges devant le trône éternel: attentif au moindre signe de Lui, toujours prêt à Le servir. Il n'a d'autre volonté que celle de son Seigneur... Mais celui qui reste si inconditionnellement fidèle à Dieu peut être aussi assuré de la fidélité divine. Il peut parler comme une personne qui autorité, il peut fermer le ciel et l'ouvrir, commander aux flots de le laisser traverser à pied sec, il peut à Son appel faire descendre le feu du ciel pour consumer son holocauste, accomplir la sentence de justice à l'encontre des ennemis de Dieu et insuffler à un mort une vie nouvelle. De tous les dons de grâce que le Seigneur a promis aux Siens, nous voyons Son précurseur comblé.

Et la récompense suprême lui est encore réservée: sous les yeux de son fidèle disciple Elisée, il est enlevé sur un char de feu, en un endroit discret, loin de tous les lieux habités par les hommes. Selon le témoignage de l'Apocalypse, il reviendra quand la fin du monde sera proche, afin de souffrir le martyre pour son Seignu dans la lutte contre l'Antéchrist.

Edith Stein, L'histoire et l'esprit du Carmel, dans: Source cachée - Oeuvres spirituelles (Cerf/Ad Solem, 2011)

image: Le mont Sinaï/Horeb et le désert du Sinaï, Israël (classic.scriptures.lds.org)

17/07/2016

Hors-série - 12 / Thérèse Bénédicte de la Croix

Hors-série - XII. Thérèse Bénédicte de la Croix (Edith Stein)

1.jpg

Voici le 12e numéro d'une série, Découvrir un saint du Carmel en contemplant une icône: une vidéo de 4 minutes pour prier avec Edith Stein.


montage: Didier-Marie de la Trinité (carmes-paris.org)

illustration musicale: Soeur Marie-Pierre / CFC

image: http://asuservicio.centerblog.net

25/03/2016

Morceaux choisis - 457 / Thérèse Bénédicte de la Croix

Thérèse Bénédicte de la Croix (Edith Stein)

00_49 Antoine Gélineau_Tamié.jpg 

La vie du monde dans lequel nous vivons, de sa misère, de sa détresse et de l'abîme de la méchanceté humaine, est propre à toujours atténuer le cri de jubilation célébrant la victoire de la lumière. L'humanité se débat encore dans une mer de boue et seul un petit troupeau s'en est déjà échappé en montant sur les plus hautes cimes. Le combat entre le Christ et l'Antéchrist est loin d'être achevé. Dans ce combat, ceux qui marchent à la suite du Christ ont leur place à tenir. Et leur arme principale est la Croix.

Edith Stein, L'expiation mystique, dans: Source cachée - Oeuvres spirituelles (Cerf/Ad Solem, 2011)

image: Antoiné Gélineau (abbaye-tamie.com)