Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2017

Chemins de traverse - 538 / Epictète

Epictète

littérature,philosophie,extraits,livres 

Signes certains qu'un homme fait du progrès dans l'étude de la sagesse: il ne blâme personne, il ne loue personne, il ne se plaint de personne, il n'accuse personne, il ne parle point de lui comme s'il était quelque chose ou qu'il sût quelque chose. Quand il trouve quelque obstacle ou quelque empêchement à ce qu'il veut, il ne s'en prend qu'à lui-même. Si quelqu'un le loue, il se moque en secret de ce louangeur, et, si on le reprend, il ne cherche pas à se justifier; mais, comme les convalescents, il se tâte et s'observe, de peur de troubler et de déranger quelque chose dans ce commencement de guérison, avant que sa santé soit entièrement fortifiée. Il a supprimé en lui tout désir, et il a transporté toutes ses aversions sur les seules choses qui sont contre la nature de ce qui dépend de nous. Il n'a pour toutes choses que des mouvements peu empressés et soumis. Si on le traite de simple et d'ignorant, il ne s'en met pas en peine. En un mot, il est toujours en garde contre lui-même comme contre un homme qui lui tend continuellement des pièges et qui est son plus dangereux ennemi.

Manuel, suivi de: Marc-Aurèle, Pensées pour moi-même (coll. GF, Flammarion, 2002)

image: La primavera, fresque de Pompéï / Italie (lesfeestisseuses.com)

00:04 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, philosophie, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

14/03/2017

La citation du jour - 63 / Epictète

Epictète

littérature,philosophie,citations,livres

Ce qui nous perd, c'est que nous n'avons pas plus tôt goûté la philosophie du bout des lèvres, que nous voulons faire les sages et être tout de suite utiles aux autres; nous voulons réformer le monde. Eh! mon ami, réforme-toi auparavant toi-même, et ensuite fais voir aux hommes un homme que la philosophie a formé. En mangeant avec eux, en te promenant avec eux, instruis-les par ton exemple; cède-leur à tous, préfère-les tous à toi, supporte-les tous. Ainsi, tu leur seras utile.

Manuel, suivi de: Marc-Aurèle, Pensées pour moi-même (coll. GF, Flammarion, 2002)

image: Pompéï / Italie (lankaart.org)

00:15 Publié dans Citation du jour | Tags : littérature, philosophie, citations, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

09/03/2017

Chemins de traverse - 531 / Sénèque

Sénèque

1.jpg

Pardonner, c'est ne pas punir ce qu'on juge punissable, c'est remettre une peine exigible. Faire acte de clémence, c'est en principe proclamer que l'homme qu'où acquitte n'était passible de rien de plus. C'est donc un acte plus complet que le pardon, et plus honorable. En tout ceci, selon moi, on dispute sur les mots: sur les choses même on est d'accord. Le sage fera remise de beaucoup; il sauvera bien des âmes malades, mais qui ne seront pas incurables. Il imitera l'habile agriculteur, qui ne soigne pas seulement les arbres droits et de belle venue mais qui adapte à ceux dont une cause quelconque faussait la croissance des appuis qui les redressent; il ébranche le pourtour de celui-ci que des rameaux trop touffus empêcheraient de s'élancer; il fume le pied de celui-là qui dépérissait par défaut du sol; il donne de l'air à cet autre qu'étouffait l'ombre de ses voisins.

Sénèque, De la clémence (remacle.org)

image: Statue de Sénèque, Cordoue / Espagne (fr.wikipedia.org)

02:02 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, philosophie, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

10/02/2017

La citation du jour - 601 / Platon

Platon

1.jpg

C'est l'amour, la puissance d'aimer qui décide de la condition de l'âme, non la pensée, la prière ou la fidélité aux rites et aux lois.

Platon, Le banquet (coll. GF/Flammarion, 2016)

00:03 Publié dans Citation du jour | Tags : littérature, philosophie, citations, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

02/02/2017

Chemins de traverse - 518 / Platon

Platon

littérature,philosophie,extraits,livres

Quand les cygnes sentent approcher l’heure de leur mort, ils chantent ce jour-là plus souvent et plus mélodieusement qu’ils ne l’ont jamais fait, parce qu’ils sont joyeux de s’en aller chez le dieu dont ils sont les serviteurs. Mais les hommes, par suite de leur crainte de la mort, vont jusqu’à calomnier les cygnes et disent qu’ils déplorent leur trépas par un chant de tristesse. Ils ne réfléchissent pas qu’aucun oiseau ne chante quand il a faim ou froid ou qu’il est en butte à quelque autre souffrance, non pas même le rossignol, l’hirondelle et la huppe, qui chantent, dit-on, pour lamenter leur douleur. Mais moi, je ne crois pas qu’ils chantent de tristesse, pas plus que les cygnes; je pense, au contraire, qu’étant les oiseaux d’Apollon, ils sont devins et que c’est parce qu’il prévoient les biens dont on jouit dans l’Hadès, qu’ils chantent et se réjouissent ce jour-là plus qu’ils ne l’ont jamais fait pendant leur vie. Or, je me persuade que je suis moi-même attaché au même service que les cygnes, que je suis consacré au même dieu, que je tiens de notre maître un don prophétique qui ne le cède pas au leur, et que je ne suis pas plus chagrin qu’eux de quitter la vie.

Platon, Phédon / extrait (remacle.org)

image: loulou50.easy4blog.com

00:01 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, philosophie, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

23/01/2017

Chemins de traverse - 513 / Montesquieu

Montesquieu

littérature,philosophie,extraits,livres

Si on ne voulait qu'être heureux, cela serait bientôt fait. Mais on veut être plus heureux que les autres, et cela est presque toujours difficile parce que nous croyons les autres plus heureux qu'ils ne le sont.

Montesquieu, Lettres persanes (coll. GF/Flammarion, 2003)

00:04 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, philosophie, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

09/12/2016

Chemins de traverse - 494 / André Comte-Sponville

André Comte-Sponville 

littérature,philosophie,extraits,livres

La miéricorde est la vertu du pardon, et son secret, et sa vérité. Elle n'abolit pas la faute mais la rancune, non le souvenir mais la colère, non le combat mais la haine. Elle n'est pas encore l'amour mais ce qui en tient lieu quand il est impossible, ou ce qui le prépare, quand il serait prématuré. Vertu de second ordre, si l'on veut, mais de première urgence, et pour cela tellement nécessaire! Maxime de la miséricorde: là où tu ne peux aimer, cesse au moins de haïr.  

Parce que la haine est une tristesse, la miséricorde est du côté de la joie: sans être joyeuse encore, et c'est le pardon, ou en l'étant déjà, et c'est l'amour. Vertu médiatrice, ou de transition. A la fin pourtant, pour qui peut y atteindre, il n'y a plus rien à pardonner: la miséricorde triomphe dans cette paix où le pardon culmine et abolit. Miséricorde infinie, comme est le mal, ou qui devrait l'être, et pour cela hors de notre portée sans doute. Mais c'est déjà une vertu que de s'y efforcer: la miséricorde est ce chemin qui inclut jusqu'à ceux qui y échouent. Pardonne-toi, mon âme, tes haines et tes colères.

Peut-on se pardonner à soi? Bien sûr: puisqu'on peut se haïr, et cesser de se haïr. Quelle sagesse autrement? Quel bonheur autrement? Quelle paix? Il faut bien se pardonner de n'être que soi... Et se pardonner aussi, quand on le peut sans injustice, que la haine parfois soit trop forte, ou la souffrance, ou la colère, pour que l'on puisse pardonner à tel ou tel de ses ennemis... Heureux les miséricordieux, qui combattent sans haine ou haïssent sans remords!  

André Comte-Sponville, Petit traité des grandes vertus / extraits (coll. Points Essais/Seuil, 2014)

image: Giovanni Giacometti, Une mère (attention-a-la-peinture.com)

00:03 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, philosophie, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg