Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2017

Chemins de traverse - 584 / Derek Walcott

Derek Walcott

littérature,poésie,extraits,livres

Le temps viendra
où, avec allégresse,
tu t’accueilleras toi-même,
arrivant devant ta propre porte, ton propre miroir,
et chacun sourira du bon accueil de l’autre
et dira: assieds-toi.
Mange.
 
Tu aimeras de nouveau l’étranger qui était toi.
Donne du vin.
Donne du pain.
Redonne ton cœur à lui-même,
à l’étranger qui t’a aimé toute ta vie,
que tu as négligé pour un autre,
et qui te connaît par coeur.
 
Prends sur l’étagère les lettres d’amour,
les photos, les mots désespérés,
détache ton image du miroir.
Assieds-toi.
Régale-toi de ta vie.

Derek Walcott, Raisins de mer (Desmoures, 1999)

image: Michael Ward, Walking Man (artistrising.com)

00:04 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, poésie, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

24/06/2017

Chemins de traverse - 583 / François Mauriac

François Mauriac

littérature,essai,extraits,livrese voilà loin de la politique. Sisyphe s'interrompt un instant de pousser son rocher. La politique, c'est bien cela: une grosse pierre informe que nous poussons et qui retombe et nous ramène sans fin à notre point de départ; rien n'est jamais résolu, rien n'aboutit à rien. Tout recommence, simplement.

Me voilà loin de la politique. Sisyphe s'interrompt un instant de pousser son rocher. La politique, c'est bien cela: une grosse pierre informe que nous poussons et qui retombe et nous ramène sans fin à notre point de départ; rien n'est jamais résolu, rien n'aboutit à rien. Tout recommence, simplement.

François Mauriac, Bloc-Notes 1959, dans: D'un bloc-notes à l'autre / 1952-1969 (Bartillat, 2004)

00:08 Publié dans Chemins de traverse, François Mauriac | Tags : littérature, essai, extraits | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

21/06/2017

Chemins de traverse - 582 / David Le Breton

David Le Breton

littérature,essai,extraits,livres

Allié à la beauté d'un paysage, le silence est un chemin menant à soi, à la réconciliation avec le monde. Moment de suspension du temps où s'ouvre un passage octroyant à l'homme la possibilité de retrouver sa place, de gagner la paix.

David Le Breton, Du silence (coll. Suites/Métailié, 2015)

image: Thoune, Canton de Berne / Suisse (2009)

00:02 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, essai, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

20/06/2017

Chemins de traverse - 581 / Maurice Chappaz

Maurice Chappaz

littérature,poésie,extraits,livres

Que les mensonges qui me constituent
fusent hors de mon corps,
hors de mon esprit.
 
Je vais cueillir
Ta réponse dans ma chambre noire
comme une dure étoile,
comme une fleur de marécage.
 
Donne-moi de naître
une fois à moi-même, selon la vérité.
L'immense rien qui est en moi
soupire, attend.
 
Toute ma douceur est dans une miette d'ombre.

Maurice Chappaz, Office des morts (Cahiers de la Renaissance vaudoise, 1966)

00:12 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, poésie, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

19/06/2017

Chemins de traverse - 580 / Jean Vasca

Jean Vasca

littérature,poésie,extraits,chanson,musique

Quand nous ne serons plus que quelques barques vides
Sans marée, sans amarre, sans idée de retour
Avec pour seule saison une éternelle enfance
Et pour seule musique des rumeurs d'hirondelles.

Quand le temps brûlera sur le cadran solaire
Ses dernières secondes et qu'une flèche noire
Brisera d'un seul jet le centre de la cible
Que partout régneront l'immobile et le blanc.

Quand enfin le silence imposera sa neige
A ces vacarmes vains, ces fracas et ces cris
Que nous ne serons plus qu'une ultime fréquence
S'en allant se refondre au chant universel.

Alors, viendra peut-être, à pas de loup, la paix.


Jean Vasca, A pas de loup la paix, dans: Solos solaires - Poèmes et chansons (Le Cherche-Midi, 2002)

image: Jean Vasca (nosenchanteurs.eu)

illustration musicale: Marc Ogeret

00:07 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, poésie, extraits, chanson, musique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

16/06/2017

Chemins de traverse - 579 / Louis Aragon

Louis Aragon

littérature,poésie,extraits,livres

Il y a dans ce monde nouveau
tant de gens
pour qui plus jamais ne sera naturelle la douceur
Il y a dans ce monde ancien tant et tant de gens
pour qui toute douceur est désormais étrange
Il y a dans ce monde ancien et nouveau
tant de gens
que leurs propres enfants ne pourront pas comprendre
Oh vous qui passez
Ne réveillez pas cette nuit les dormeurs

Louis Aragon, Chanson pour oublier Dachau / extrait, dans: Le crève-coeur, suivi de: Le  nouveau crève-coeur (coll. Poésie/Gallimard, 1989)

00:02 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, poésie, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

15/06/2017

Chemins de traverse - 578 / Denis de Rougemont

Denis de Rougemont

littérature,essai,extraits,livres

La décadence d'une société commence quand l'homme se demande: Que va-t-il arriver? au lieu de se demander: Que puis-je faire?

Denis de Rougemont, L'avenir est notre affaire (Stock, 1977)

image: http://www.drapeaux.xyz

00:10 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, essai, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

14/06/2017

Chemins de traverse - 577 / Jacques Prévert

Jacques Prévert

4.jpg

Démons et merveilles
Vents et marées
Au loin déja la mer s'est retirée
Démons et merveilles
Vents et marées
Et toi
Comme une algue doucement caressée par le vent
Dans les sables du lit tu remues en rêvant
Démons et merveilles
Vents et marées
Au loin déja la mer s'est retirée
Mais dans tes yeux entrouverts
Deux petites vagues sont restées
Démons et merveilles
Vents et marées
Deux petites vagues pour me noyer.

Jacques Prévert, Paroles (coll. Folio/Gallimard,2006)

image: Eva Gonzales, Morning Awakening (it.wikipedia.org)

00:00 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, poésie, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg