Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2016

Morceaux choisis - 102 / Jean XXIII

Jean XXIII

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres 

Le prudent est celui qui sait taire une partie de la vérité qu'il serait inopportun de manifester, et qui peut se taire sans que son silence altère et falsifie la partie de vérité qu'il  dit; c'est celui qui sait atteindre les fins bonnes qu'il se propose, en choisissant les moyens les plus efficaces pour vouloir et pour agir; c'est celui qui, dans tous les cas, sait prévoir et mesurer les difficultés possibles et les obstacles, et sait choisir la voie moyenne où les difficultés et les dangers sont moindres; c'est celui qui, s'étant proposé une fin bonne et aussi noble et grande, ne la perd jamais de vue, arrive à surmonter tous les obstacles et conduit une affaire à son terme; c'est celui qui, en toute question, distingue l'essentiel et ne se laisse pas embarrasser par l'accessoire; il tient serrées et fait converger toutes ses forces vers un heureux aboutissement; c'est celui qui, au départ de tout cela, espère la réussite de Dieu seul, en qui il se confie; et même s'il échoue en tout ou en partie, il a conscience d'avoir bien fait, et rapporte tout à la volonté et à la plus grande gloire de Dieu.

Jean XXIII, Castelgandolfo - 13 août 1961, dans: Attentifs à Dieu (Cerf, 2014)

00:00 Publié dans Morceaux choisis, Pape Jean XXIII | Tags : littérature, spiritualité, morceaux choisis, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

28/08/2016

Une étreinte de feu - 228 / Jean XXIII

Jean XXIII

littérature,spiritualité,prières,livres 

Je ne crains plus rien à côté de Vous! Je repose tout contre Vous; pareil à la brebis perdue, j'entends les battements de Votre coeur; Jésus, je suis à Vous une fois de plus, à Vous pour toujours. Avec Vous je suis vraiment grand; sans Vous je ne suis qu'un faible roseau, mais appuyé à Vous je suis une colonne. Je ne dois jamais oublier ma misère, non pour trembler sans cesse, mais pour que, malgré mon humilité et ma confusion, je m'approche de Votre coeur avec toujours plus de confiance, car ma misère est le trône de Votre miséricorde et de Votre amour.

Jean XXIII, Journal de l'âme / 1901-1903 (Cerf, 1964)

image: https://baltian.wordpress.com

13/04/2016

Une étreinte de feu - 95 / Jean XXIII

Jean XXIII

1.png

Seigneur, rien qu'aujourd'hui, j'essaierai de vivre exclusivement la journée sans tenter de résoudre de problème de ma vie. Rien qu'aujourd'hui, je ne critiquerai personne et ne prétendrai redresser ou discipliner personne, si ce n'est moi. Je serai heureux rien qu'aujourd'hui, dans la certitude d'avoir été créé pour le bonheur, non seulement dans l'autre monde, mais aussi dans celui-ci. Rien qu'aujourd'hui je consacrerai dix minutes à la lecture de la Parole, nécessaire à la vie de l'âme.

Seigneur, rien qu'aujourd'hui je ferai au moins une chose que je n'ai pas envie de faire, et si j'étais offensé, j'essaierai que personne ne le sache. Rien qu'aujourd'hui, je croirai fermement, même si les circonstances prouvent le contraire, que la bonne Providence de Dieu s'occupe de moi, comme si rien d'autre n'existait au monde. Rien qu'aujourd'hui, je ne craindrai pas, et tout spécialement, je n'aurai pas peur d'apprécier ce qui est beau et de croire à la bonté.

Jean XXIII, Rien qu'aujourd'hui (mavocation.org)

11/10/2015

Morceaux choisis - 364 / Jean XXIII

Jean XXIII

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Je ne veux pas devenir un saint en manquant un type discret de sainteté pour faire de moi une mauvaise copie des autres, qui ont un autre caractère que le mien. Mais cette disposition pacifique ne doit pas être une concession à l'amour-propre, à la facilité, à une certaine mollesse dans la pensée, dans les principes, dans le comportement. Le sourire qu'on a habituellement sur les lèvres doit cacher une lutte intérieure, parfois redoutable, contre l'égoïsme, et représenter éventuellement la victoire de l'esprit sur les tiraillements de la sensibilité ou de l'amour-propre; ainsi Dieu et mon prochain auront toujours la meilleure part de moi-même.

Jean XXIII, Attentifs à Dieu (Cerf, 2014)

00:03 Publié dans Morceaux choisis, Pape Jean XXIII | Tags : littérature, spiritualité, morceaux choisis, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg