Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/12/2014

Les signes de Jésus - I

Les signes de Jésus - I

mis à jour - 2015

bible,jésus,textes,choix

Comme Jésus entrait chez Pierre, dans sa maison, il vit sa belle-mère couchée avec de la fièvre. Il lui toucha la main, et la fièvre la quitta. Elle se leva, et elle le servait. Le soir venu, on présenta à Jésus beaucoup de possédés. D’une parole, il expulsa les esprits et, tous ceux qui étaient atteints d’un mal, il les guérit, pour que soit accomplie la parole prononcée par le prophète Isaïe: Il a pris nos souffrances, il a porté nos maladies. Mt 8, 14-17

En débarquant, il vit une grande foule de gens; il fut saisi de compassion envers eux et guérit leurs malades. Le soir venu, les disciples s’approchèrent et lui dirent: "L’endroit est désert et l’heure est déjà avancée. Renvoie donc la foule: qu’ils aillent dans les villages s’acheter de la nourriture!" Mais Jésus leur dit: "Ils n’ont pas besoin de s’en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger." Alors ils lui disent: "Nous n’avons là que cinq pains et deux poissons." Jésus dit: "Apportez-les moi." Puis, ordonnant à la foule de s’asseoir sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule. Ils mangèrent tous et ils furent rassasiés. On ramassa les morceaux qui restaient: cela faisait douze paniers pleins. Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille, sans compter les femmes et les enfants. Aussitôt Jésus obligea les disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive, pendant qu’il renverrait les foules. Quand il les eut renvoyées, il gravit la montagne, à l’écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul. Mt 14, 14-23

Pendant le repas, Jésus, ayant pris du pain et prononcé la bénédiction, le rompit et, le donnant aux disciples, il dit: "Prenez, mangez: ceci est mon corps." Puis, ayant pris une coupe et ayant rendu grâce, il la leur donna, en disant: "Buvez-en tous, car ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, versé pour la multitude en rémission des péchés." Mt 26, 26-28

Jésus disait: "Amen, je vous le dis: parmi ceux qui sont ici, certains ne connaîtront pas la mort avant d’avoir vu le règne de Dieu venu avec puissance." Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux. Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille. Elie leur apparut avec Moïse, et tous deux s’entretenaient avec Jésus. Pierre alors prend la parole et dit à Jésus: "Rabbi, il est bon que nous soyons ici! Dressons donc trois tentes: une pour toi, une pour Moïse, et une pour Elie." De fait, Pierre ne savait que dire, tant leur frayeur était grande. Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre: "Celui-ci est mon Fils bien-aimé: écoutez-le!" Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux. Mc 9, 1-8

image: Andreï Roublev, Icône de la Trinité (fr.wikipedia.org)

sources: Traduction officielle liturgique de la Bible (Mame, 2013)

11:08 Publié dans Jésus-Christ / Ses signes | Tags : bible, jésus, choix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

09/12/2014

Les signes de Jésus - II

Les signes de Jésus - II

mis à jour - 2015

bible,jésus,choix

Jésus dit: "Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis: celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas." Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains. Mc 10, 14-16

Comme tout le peuple se faisait baptiser et qu’après avoir été baptisé lui aussi, Jésus priait, le ciel s’ouvrit. L’Esprit Saint, sous une apparence corporelle, comme une colombe, descendit sur Jésus, et il y eut une voix venant du ciel: "Toi, tu es mon Fils bien-aimé; en toi, je trouve ma joie." Lc 3, 21-22

Il y avait dans la synagogue un homme possédé par l’esprit d’un démon impur, qui se mit à crier d’une voix forte: "Ah! que nous veux-tu, Jésus de Nazareth? Es-tu venu pour nous perdre? Je sais qui tu es: tu es le Saint de Dieu." Jésus le menaça: "Silence! Sors de cet homme." Alors le démon projeta l’homme en plein milieu et sortit de lui sans lui faire aucun mal. Tous furent saisis d’effroi et ils se disaient entre eux: "Quelle est cette parole? Il commande avec autorité et puissance aux esprits impurs, et ils sortent!" Et la réputation de Jésus se propageait dans toute la région. Jésus quitta la synagogue et entra dans la maison de Simon. Or, la belle-mère de Simon était oppressée par une forte fièvre, et on demanda à Jésus de faire quelque chose pour elle. Il se pencha sur elle, menaça la fièvre, et la fièvre la quitta. A l’instant même, la femme se leva et elle les servait. Au coucher du soleil, tous ceux qui avaient des malades atteints de diverses infirmités les lui amenèrent. Et Jésus, imposant les mains à chacun d’eux, les guérissait. Lc 4, 33-40

En ces jours-là, Jésus s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu. Lc 6, 12

Jésus descendit de la montagne avec eux et s’arrêta sur un terrain plat. Il y avait là un grand nombre de ses disciples et une grande multitude de gens venus de toute la Judée, de Jérusalem, et du littoral de Tyr et de Sidon. Ils étaient venus l’entendre et se faire guérir de leurs maladies; ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs retrouvaient la santé. Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous. Lc 6, 17-19

Jésus, prenant les apôtres avec lui, partit à l’écart, vers une ville appelée Bethsaïde. Les foules s’en aperçurent et le suivirent. Il leur fit bon accueil; il leur parlait du règne de Dieu et guérissait ceux qui en avaient besoin. Lc 9, 10-11

Il parlait encore, quand parut une foule de gens. Celui qui s’appelait Judas, l’un des Douze, marchait à leur tête. Il s’approcha de Jésus pour lui donner un baiser. Jésus lui dit: "Judas, c’est par un baiser que tu livres le Fils de l’homme?" Voyant ce qui allait se passer, ceux qui entouraient Jésus lui dirent: "Seigneur, et si nous frappions avec l’épée?" L’un d’eux frappa le serviteur du grand prêtre et lui trancha l’oreille droite. Mais Jésus dit: "Restez-en là!" Et, touchant l’oreille de l’homme, il le guérit. Lc 22, 47-51

image: Andreï Roublev, Icône de la Trinité (fr.wikipedia.org)

sources: Traduction officielle liturgique de la Bible (Mame, 2013)

00:00 Publié dans Jésus-Christ / Ses signes | Tags : bible, jésus, choix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

08/12/2014

Les signes de Jésus - III

Les signes de Jésus - III

mis à jour - 2015

bible,jésus,choix

Lorsqu’ils furent arrivés au lieu dit: Le Crâne (ou Calvaire), là ils crucifièrent Jésus, avec les deux malfaiteurs, l’un à droite et l’autre à gauche. Jésus disait: "Père, pardonne-leur: ils ne savent pas ce qu’ils font." Puis, ils partagèrent ses vêtements et les tirèrent au sort. Lc 23, 33-34

Le peuple restait là à observer. Les chefs tournaient Jésus en dérision et disaient: "Il en a sauvé d’autres: qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie de Dieu, l’Élu!" Les soldats aussi se moquaient de lui; s’approchant, ils lui présentaient de la boisson vinaigrée, en disant: "Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même!" Il y avait aussi une inscription au-dessus de lui: "Celui-ci est le roi des Juifs." L’un des malfaiteurs suspendus en croix l’injuriait: "N’es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi!" Mais l’autre lui fit de vifs reproches: "Tu ne crains donc pas Dieu! Tu es pourtant un condamné, toi aussi! Et puis, pour nous, c’est juste: après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n’a rien fait de mal." Et il disait: "Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume." Jésus lui déclara: "Amen, je te le dis: aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis." Lc 23, 35-43

Quand Jésus fut à table avec ses disciples, ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards. Ils se dirent l’un à l’autre: "Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures?" A l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent: "Le Seigneur est réellement ressuscité: il est apparu à Simon-Pierre." Lc 24, 30-34

Il dit à ses disciples: "Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, et que la conversion serait proclamée en son nom, pour le pardon des péchés, à toutes les nations, en commençant par Jérusalem. A vous d’en être les témoins. Et moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Quant à vous, demeurez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus d’une puissance venue d’en haut." Puis Jésus les emmena au dehors, jusque vers Béthanie; et, levant les mains, il les bénit. Or, tandis qu’il les bénissait, il se sépara d’eux et il était emporté au ciel. Ils se prosternèrent devant lui, puis ils retournèrent à Jérusalem, en grande joie. Et ils étaient sans cesse dans le Temple à bénir Dieu. Lc 24, 46-53

image: Andreï Roublev, Icône de la Trinité (fr.wikipedia.org)

sources: Traduction officielle liturgique de la Bible (Mame, 2013)

00:03 Publié dans Jésus-Christ / Ses signes | Tags : bible, jésus, choix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

07/12/2014

Les signes de Jésus - IV

Les signes de Jésus - IV

mis à jour - 2015

bible,jésus,choix

Il y eut un mariage à Cana de Galilée. La mère de Jésus était là. Jésus aussi avait été invité au mariage avec ses disciples. Or, on manqua de vin. La mère de Jésus lui dit: "Ils n’ont pas de vin." Jésus lui répond: "Femme, que me veux-tu? Mon heure n’est pas encore venue." Sa mère dit à ceux qui servaient: "Tout ce qu’il vous dira, faites-le." Or, il y avait là six jarres de pierre pour les purifications rituelles des Juifs; chacune contenait deux à trois mesures, (c’est-à-dire environ cent litres). Jésus dit à ceux qui servaient: "Remplissez d’eau les jarres." Et ils les remplirent jusqu’au bord. Il leur dit: "Maintenant, puisez, et portez-en au maître du repas." Ils lui en portèrent. Et celui-ci goûta l’eau changée en vin. Il ne savait pas d’où venait ce vin, mais ceux qui servaient le savaient bien, eux qui avaient puisé l’eau. Alors le maître du repas appelle le marié et lui dit: "Tout le monde sert le bon vin en premier et, lorsque les gens ont bien bu, on apporte le moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant." Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C’était à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui. Jn 2, 1-11

Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem. Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes: "Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce." Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit: L’amour de ta maison fera mon tourment. Des Juifs l’interpellèrent: "Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi?" Jésus leur répondit: "Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai." Les Juifs lui répliquèrent: "Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais!" Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite. Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom, à la vue des signes qu’il accomplissait. Jésus, lui, ne se fiait pas à eux, parce qu’il les connaissait tous et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme; lui-même, en effet, connaissait ce qu’il y a dans l’homme. Jn 2, 13-25

Jésus se rendit en Judée, ainsi que ses disciples; il y séjourna avec eux, et il baptisait. Jn 3, 22

image: Andreï Roublev, Icône de la Trinité (fr.wikipedia.org)

sources: Traduction officielle liturgique de la Bible (Mame, 2013) 

00:02 Publié dans Jésus-Christ / Ses signes | Tags : bible, jésus, choix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

06/12/2014

Les signes de Jésus - V

Les signes de Jésus - V

mis à jour - 2015

bible,jésus,choix

Jésus gravit la montagne, et là, il était assis avec ses disciples. Or, la Pâque, la fête des Juifs, était proche. Jésus leva les yeux et vit qu’une foule nombreuse venait à lui. Il dit à Philippe: "Où pourrions-nous acheter du pain pour qu’ils aient à manger?" Il disait cela pour le mettre à l’épreuve, car il savait bien, lui, ce qu’il allait faire. Philippe lui répondit: "Le salaire de deux cents journées ne suffirait pas pour que chacun reçoive un peu de pain." Un de ses disciples, André, le frère de Simon-Pierre, lui dit: "Il y a là un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons, mais qu’est-ce que cela pour tant de monde!" Jésus dit: "Faites asseoir les gens." Il y avait beaucoup d’herbe à cet endroit. Ils s’assirent donc, au nombre d’environ cinq mille hommes. Alors Jésus prit les pains et, après avoir rendu grâce, il les distribua aux convives; il leur donna aussi du poisson, autant qu’ils en voulaient. Quand ils eurent mangé à leur faim, il dit à ses disciples: "Rassemblez les morceaux en surplus, pour que rien ne se perde." Ils les rassemblèrent, et ils remplirent douze paniers avec les morceaux des cinq pains d’orge, restés en surplus pour ceux qui prenaient cette nourriture. A la vue du signe que Jésus avait accompli, les gens disaient: "C’est vraiment lui le Prophète annoncé, celui qui vient dans le monde." Mais Jésus savait qu’ils allaient venir l’enlever pour faire de lui leur roi; alors de nouveau il se retira dans la montagne, lui seul. Jn 6, 3-15

Quant à Jésus, il s’en alla au mont des Oliviers. Dès l’aurore, il retourna au Temple. Comme tout le peuple venait à lui, il s’assit et se mit à enseigner. Les scribes et les pharisiens lui amènent une femme qu’on avait surprise en situation d’adultère. Ils la mettent au milieu, et disent à Jésus: "Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère. Or, dans la Loi, Moïse nous a ordonné de lapider ces femmes-là. Et toi, que dis-tu?" Ils parlaient ainsi pour le mettre à l’épreuve, afin de pouvoir l’accuser. Mais Jésus s’était baissé et, du doigt, il écrivait sur la terre. Comme on persistait à l’interroger, il se redressa et leur dit: "Celui d’entre vous qui est sans péché, qu’il soit le premier à lui jeter une pierre." Il se baissa de nouveau et il écrivait sur la terre. Eux, après avoir entendu cela, s’en allaient un par un, en commençant par les plus âgés. Jésus resta seul avec la femme toujours là au milieu. Il se redressa et lui demanda: "Femme, où sont-ils donc? Personne ne t’a condamnée?" Elle répondit: "Personne, Seigneur." Et Jésus lui dit: "Moi non plus, je ne te condamne pas. Va, et désormais ne pèche plus." Jn 8, 1-11 

La grande foule venue pour la fête apprit que Jésus arrivait à Jérusalem. Les gens prirent des branches de palmiers et sortirent à sa rencontre. Ils criaient: "Hosanna! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur! Béni soit le roi d’Israël!" Jésus, trouvant un petit âne, s’assit dessus, comme il est écrit: Ne crains pas, fille de Sion. Voici ton roi qui vient, assis sur le petit d’une ânesse. Cela, ses disciples ne le comprirent pas sur le moment; mais, quand Jésus fut glorifié, ils se rappelèrent que l’Écriture disait cela de lui: c’était bien ce qu’on lui avait fait. La foule rendait témoignage, elle qui était avec lui quand il avait appelé Lazare hors du tombeau et l’avait réveillé d’entre les morts. C’est pourquoi la foule vint à sa rencontre; elle avait entendu dire qu’il avait accompli ce signe. Jn 12, 12-18

image: Andreï Roublev, Icône de la Trinité (fr.wikipedia.org)

sources: Traduction officielle liturgique de la Bible (Mame, 2013)

00:02 Publié dans Jésus-Christ / Ses signes | Tags : bible, jésus, choix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

05/12/2014

Les signes de Jésus - VI

Les signes de Jésus - VI

mis à jour - 2015

bible,jésus,choix

Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout. Au cours du repas, alors que le diable a déjà mis dans le cœur de Judas, fils de Simon l’Iscariote, l’intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu, se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture; puis il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture. Il arrive donc à Simon-Pierre, qui lui dit: "C’est toi, Seigneur, qui me laves les pieds?" Jésus lui répondit: "Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant; plus tard tu comprendras." Pierre lui dit: "Tu ne me laveras pas les pieds; non, jamais!" Jésus lui répondit: "Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi." Simon-Pierre lui dit: "Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête!" Jésus lui dit: "Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver, sinon les pieds: on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, mais non pas tous." Il savait bien qui allait le livrer; et c’est pourquoi il disait: "Vous n’êtes pas tous purs." Quand il leur eut lavé les pieds, il reprit son vêtement, se remit à table et leur dit: "Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous? Vous m’appelez Maître et Seigneur, et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous. Amen, amen, je vous le dis: un serviteur n’est pas plus grand que son maître, ni un envoyé plus grand que celui qui l’envoie. Sachant cela, heureux êtes-vous, si vous le faites." Jn 13, 1-17

Comme c’était le jour de la Préparation (c’est-à-dire le vendredi), il ne fallait pas laisser les corps en croix durant le sabbat, d’autant plus que ce sabbat était le grand jour de la Pâque. Aussi les Juifs demandèrent à Pilate qu’on enlève les corps après leur avoir brisé les jambes. Les soldats allèrent donc briser les jambes du premier, puis de l’autre homme crucifié avec Jésus. Quand ils arrivèrent à Jésus, voyant qu’il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes, mais un des soldats avec sa lance lui perça le côté; et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau. Celui qui a vu rend témoignage, et son témoignage est véridique; et celui-là sait qu’il dit vrai afin que vous aussi, vous croyiez. Cela, en effet, arriva pour que s’accomplisse l’Écriture: Aucun de ses os ne sera brisé. Un autre passage de l’Écriture dit encore: Ils lèveront les yeux vers celui qu’ils ont transpercé. Jn 19, 31-37

image: Andreï Roublev, Icône de la Trinité (fr.wikipedia.org)

sources: Traduction officielle liturgique de la Bible (Mame, 2013)

00:01 Publié dans Jésus-Christ / Ses signes | Tags : bible, jésus, choix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

04/12/2014

Les signes de Jésus - VII

Les signes de Jésus - VII

mis à jour - 2015

bible,jésus,choix 

Après le sabbat, à l’heure où commençait à poindre le premier jour de la semaine, Marie Madeleine et l’autre Marie vinrent pour regarder le sépulcre. Et voilà qu’il y eut un grand tremblement de terre; l’ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre et s’assit dessus. Il avait l’aspect de l’éclair, et son vêtement était blanc comme neige. Les gardes, dans la crainte qu’ils éprouvèrent, se mirent à trembler et devinrent comme morts. L’ange prit la parole et dit aux femmes: "Vous, soyez sans crainte! Je sais que vous cherchez Jésus le Crucifié. Il n’est pas ici, car il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez voir l’endroit où il reposait. Puis, vite, allez dire à ses disciples: Il est ressuscité d’entre les morts, et voici qu’il vous précède en Galilée; là, vous le verrez. Voilà ce que j’avais à vous dire." Vite, elles quittèrent le tombeau, remplies à la fois de crainte et d’une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle à ses disciples. Et voici que Jésus vint à leur rencontre et leur dit: "Je vous salue." Elles s’approchèrent, lui saisirent les pieds et se prosternèrent devant lui. Alors Jésus leur dit: "Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée: c’est là qu’ils me verront." Les onze disciples s’en allèrent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait ordonné de se rendre. Quand ils le virent, ils se prosternèrent, mais certains eurent des doutes. Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles: "Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez! De toutes les nations faites des disciples: baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde." Mt 28, 1-10 & 16-20

Ressuscité le matin, le premier jour de la semaine, Jésus apparut d’abord à Marie Madeleine, de laquelle il avait expulsé sept démons. Celle-ci partit annoncer la nouvelle à ceux qui, ayant vécu avec lui, s’affligeaient et pleuraient. Quand ils entendirent que Jésus était vivant et qu’elle l’avait vu, ils refusèrent de croire. Après cela, il se manifesta sous un autre aspect à deux d’entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne. Ceux-ci revinrent l’annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus. Enfin, il se manifesta aux Onze eux-mêmes pendant qu’ils étaient à table: il leur reprocha leur manque de foi et la dureté de leurs cœurs parce qu’ils n’avaient pas cru ceux qui l’avaient contemplé ressuscité. Puis il leur dit: "Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création." Mc 16, 9-15

image: Andreï Roublev, Icône de la Trinité (fr.wikipedia.org)

sources: Traduction officielle liturgique de la Bible (Mame, 2013)

00:06 Publié dans Jésus-Christ / Ses signes | Tags : bible, jésus, choix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

03/12/2014

Les signes de Jésus - VIII

Les signes de Jésus - VIII

mis à jour - 2015

bible,jésus,choix

Le premier jour de la semaine, à la pointe de l’aurore, les femmes se rendirent au tombeau, portant les aromates qu’elles avaient préparés. Elles trouvèrent la pierre roulée sur le côté du tombeau. Elles entrèrent, mais ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. Alors qu’elles étaient désemparées, voici que deux hommes se tinrent devant elles en habit éblouissant. Saisies de crainte, elles gardaient leur visage incliné vers le sol. Ils leur dirent: "Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts? Il n’est pas ici, il est ressuscité. Rappelez-vous ce qu’il vous a dit quand il était encore en Galilée: Il faut que le Fils de l’homme soit livré aux mains des pécheurs, qu’il soit crucifié et que, le troisième jour, il ressuscite." Alors elles se rappelèrent les paroles qu’il avait dites. Revenues du tombeau, elles rapportèrent tout cela aux Onze et à tous les autres. C’étaient Marie Madeleine, Jeanne, et Marie mère de Jacques; les autres femmes qui les accompagnaient disaient la même chose aux Apôtres. Mais ces propos leur semblèrent délirants, et ils ne les croyaient pas. Alors Pierre se leva et courut au tombeau; mais en se penchant, il vit les linges, et eux seuls. Il s’en retourna chez lui, tout étonné de ce qui était arrivé. Lc 24, 1-12

Le même jour, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, et ils parlaient entre eux de tout ce qui s’était passé. Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux. Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître. Jésus leur dit: "De quoi discutez-vous en marchant?" Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes. L’un des deux, nommé Cléophas, lui répondit: Tu es bien le seul étranger résidant à Jérusalem qui ignore les événements de ces jours-ci." Il leur dit: "Quels événements?" Ils lui répondirent: "Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth, cet homme qui était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple; comment les grands prêtres et nos chefs l’ont livré, ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié. Nous, nous espérions que c’était lui qui allait délivrer Israël. Mais avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé. A vrai dire, des femmes de notre groupe nous ont remplis de stupeur. Quand, dès l’aurore, elles sont allées au tombeau, elles n’ont pas trouvé son corps; elles sont venues nous dire qu’elles avaient même eu une vision: des anges, qui disaient qu’il est vivant. Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu." Il leur dit alors: "Esprits sans intelligence! Comme votre cœur est lent à croire tout ce que les prophètes ont dit! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela pour entrer dans sa gloire?" Et, partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur interpréta, dans toute l’Écriture, ce qui le concernait. Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin. Mais ils s’efforcèrent de le retenir: "Reste avec nous, car le soir approche et déjà le jour baisse." Il entra donc pour rester avec eux. Quand il fut à table avec eux, ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna. Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards. Ils se dirent l’un à l’autre: "Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures?" A l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent: "Le Seigneur est réellement ressuscité: il est apparu à Simon-Pierre."  Lc 24, 13-34

image: Andreï Roublev, Icône de la Trinité (fr.wikipedia.org)

sources: Traduction officielle liturgique de la Bible (Mame, 2013)

00:02 Publié dans Jésus-Christ / Ses signes | Tags : bible, jésus, choix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg