Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2017

Convergences musicales - 118 / Joseph Haydn

Joseph Haydn

Die sieben letzten Worte unseres Erlösers am Kreuze, Hob. XX:2

 

Francisco Rojas

Le Concert des Nations 

Jordi Savall


00:09 Publié dans Convergences musicales | Tags : musique classique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

La citation du jour - 251 / Thérèse de l'Enfant Jésus

Thérèse de l'Enfant Jésus (Thérèse de Lisieux)

littérature,spiritualité,citations,livres 

Si vous saviez dans quelles ténèbres je suis plongée. Je ne crois pas à la vie éternelle, il me semble qu'après cette vie mortelle, il n'y a plus rien... Tout a disparu pour moi, il ne me reste plus que l'Amour.

Thérèse de Lisieux, A Soeur Thérèse de Saint-Augustin / PO 402 , dans: Hans-Urs von Balthasar, Thérèse de Lisieux - Histoire d'une mission (Editions Paulines, 1971)

image: http://myriamir.files.wordpress.com

Laudem Gloriae - 2 / La prière de Jésus

Laudem Gloriae - II. La prière de Jésus

00_4 Charles Journet.jpeg

Père, l’heure est venue.
Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie.
Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir
sur tout être de chair,
il donnera la vie éternelle
à tous ceux que tu lui as donnés.
Or, la vie éternelle,
c’est qu’ils te connaissent,
toi le seul vrai Dieu,
et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.
 
Moi, je t’ai glorifié sur la terre
en accomplissant l’œuvre
que tu m’avais donnée à faire.
Et maintenant,
glorifie-moi auprès de toi, Père,
de la gloire que j’avais auprès de toi
avant que le monde existe.
J’ai manifesté ton nom aux hommes
que tu as pris dans le monde
pour me les donner.
Ils étaient à toi, tu me les as donnés,
et ils ont gardé ta parole.
Maintenant, ils ont reconnu
que tout ce que tu m’as donné
vient de toi,
car je leur ai donné les paroles
que tu m’avais données:
ils les ont reçues,
ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi,
et ils ont cru que tu m’as envoyé.
 
Moi, je prie pour eux;
ce n’est pas pour le monde que je prie,
mais pour ceux que tu m’as donnés,
car ils sont à toi.
Tout ce qui est à moi est à toi,
et ce qui est à toi est à moi;
et je suis glorifié en eux.
Désormais, je ne suis plus dans le monde;
eux, ils sont dans le monde,
et moi, je viens vers toi.
Père saint,
garde-les unis dans ton nom,
le nom que tu m’as donné,
pour qu’ils soient un,
comme nous-mêmes...
 
Père, ceux que tu m’as donnés,
je veux que là où je suis,
ils soient eux aussi avec moi,
et qu’ils contemplent ma gloire,
celle que tu m’as donnée
parce que tu m’as aimé
avant la fondation du monde.
Père juste,
le monde ne t’a pas connu,
mais moi je t’ai connu,
et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé.
 Je leur ai fait connaître ton nom,
et je le ferai connaître,
pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux,
et que moi aussi, je sois en eux.

Jn 17, 1-11 / 24-26

sources: Traduction officielle liturgique de la Bible (Mame, 2013)

00:09 Publié dans Laudem Gloriae | Tags : bible, jésus, prières, nouveau testament, choix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

13/04/2017

Chant sacré - 193 / Chant anglican

Anglican Chant

Psalm 115

 

Guildford Cathedral Choir

Barry Rose


15:34 Publié dans Chant sacré | Tags : chant sacré, musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Liturgie des Heures - 39 / A Vêpres - X

Liturgie des Heures - XXXIX. A Vêpres - X

liturgie,spiritualité,hymnes

A la louange de ta gloire
O Père saint,
L’adoration dans le silence,
L’ardente soumission du cœur.
A la louange de ta gloire
La douceur devant l’offense
Et le pardon toujours offert

A la louange de ta gloire
O Jésus Christ,
La communion à tes souffrances
La soif d’être trouvé en toi,
A la louange de ta gloire
L’amitié qui rend confiance
Et. le service fraternel

A la louange de ta gloire
O Saint Esprit
La vie vécue sous ta mouvance,
L’accueil d’un don toujours nouveau.
A la louange de ta gloire
La prière humble et patiente
Pour qu’ici-bas règne la paix.

A la louange de ta gloire
O Trinité
L’exultation en ta présence,
La joie émerveillée des saints.
A la louange de ta gloire
Leur tendresse vigilante
Et leur appel qui intercède.

image: Gentile da Fabriano, Spedale di Santa Maria del Buon Gesu (collezioni-f.it)

source: http://www.cfc-liturgie.fr

00:02 Publié dans Liturgie des Heures | Tags : liturgie, spiritualité, hymnes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Morceaux choisis - 61 / Thérèse de l'Enfant Jésus

Thérèse de l'Enfant Jésus (Thérèse de Lisieux)

6.jpg

Je voyais bien clairement de loin le phare qui m'annonçait le port du Ciel; mais maintenant, je ne vois plus rien, j'ai comme les yeux bandés... Ce que l'on me dit sur la mort ne peut plus pénétrer, ça glisse comme sur une dalle. C'est fini! l'espoir de la mort est usé. Le bon Dieu ne veut pas sans doute que j'y pense comme avant d'être malade. A ce moment-là, cette pensée m'était nécessaire et très profitable, je le sentais bien. Mais aujourd'hui c'est le contraire. 

Mon âme est exilée, le Ciel est fermé pour moi et du côté de la terre, c'est l'épreuve aussi... Oh! que je suis heureuse de me voir imparfaite et d'avoir tant besoin de la miséricorde du bon Dieu au moment de la mort! Tenez, voyez-vous là bas le trou noir où l'on ne distingue plus rien; c'est dans un trou comme cela que je suis pour l'âme et pour le corps. Ah! oui, quelles ténèbres! Mais j'y suis dans la paix... Quelle grâce d'avoir la foi! Si je n'avais pas eu la foi, je me serais donné la mort sans hésiter un seul instant.

C'est bien facile d'écrire de belles choses sur la souffrance, mais d'écrire ce n'est rien, rien! Il faut y être pour savoir! Je ne crois plus à la mort pour moi. Je ne crois plus qu'à la souffrance. Eh bien, tant mieux!... Le calice est plein jusqu'au bord! Mais le bon Dieu ne va pas m'abandonner, bien sûr. Il ne m'a jamais abandonnée. 

Mon Dieu, je Vous aime...

Thérèse de Lisieux, Derniers entretiens / extraits divers, dans: Oeuvres complètes (Cerf, 1992)

image: Nicolas Tournier / Musée du Louvre (insecula.com)

La nuit comme le jour illumine - 13

Cristina Kaufmann

La nuit comme le jour illumine - XIII

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres 

Tu m'as donné
le creux de mes mains
rien que le creux

de mes mains tremblantes
pour puiser à la source
de l'univers.

Comment apaiser la soif
du savoir qui dévore ma chair,
le feu dans mes yeux
qui veulent voir,
si je n'ai que le creux
de mes mains de péché
pour puiser?

Chaque matin
elles sont saisies du Tout,
trône de sagesse
siège d'Amour.

Eric de Rus, Cristina Kaufmann - Une existence épiphanique (Ad Solem, 2013)

image: Carmel du Pâquier, Suisse (carmel-lepaquier.com)