Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2017

Sur les traces de Saint François - 20

Antoine de Padoue

Sur les traces de Saint François - XX

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Heureux celui qui arrache de lui le coeur de pierre, prend un coeur de chair (Ez 11,19) et souffre à la vue des misères des pauvres. Si quelqu'un avait dans son verger un arbre stérile, ne l'arracherait-il pas pour en planter un autre qui porterait du fruit? L'arbre stérile, c'est l'avarice. Coupe-le, déracine-le et à sa place plante l'aumône qui produira en toi le fruit de la vie éternelle.

Nicolas Morin, Une année avec François d'Assise (Bayard, 2016)

image: Eremo delle Carceri, Assise / Italie (domuspacis.it)

Chemins de traverse - 580 / Jean Vasca

Jean Vasca

littérature,poésie,extraits,chanson,musique

Quand nous ne serons plus que quelques barques vides
Sans marée, sans amarre, sans idée de retour
Avec pour seule saison une éternelle enfance
Et pour seule musique des rumeurs d'hirondelles.

Quand le temps brûlera sur le cadran solaire
Ses dernières secondes et qu'une flèche noire
Brisera d'un seul jet le centre de la cible
Que partout régneront l'immobile et le blanc.

Quand enfin le silence imposera sa neige
A ces vacarmes vains, ces fracas et ces cris
Que nous ne serons plus qu'une ultime fréquence
S'en allant se refondre au chant universel.

Alors, viendra peut-être, à pas de loup, la paix.


Jean Vasca, A pas de loup la paix, dans: Solos solaires - Poèmes et chansons (Le Cherche-Midi, 2002)

image: Jean Vasca (nosenchanteurs.eu)

illustration musicale: Marc Ogeret

00:07 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, poésie, extraits, chanson, musique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

La citation du jour - 662 / Pauline Bebe

Pauline Bebe

littérature,spiritualité,citations,livres

Les religions sont comme des paires de lunettes qui nous permettent d'avoir une certaine vision du monde. Chaque correction est différente. Cela ne veut pas dire que l'une a tort et que l'autre a raison.

Pauline Bebe, A la lumière de ton visage (Actes Sud, 2014)

00:05 Publié dans Citation du jour, Pauline Bebe | Tags : littérature, spiritualité, citations, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

18/06/2017

Morceaux choisis - 682 / Maurice Zundel

Maurice Zundel 

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Parce que nous venons à la Messe, nous venons dans la divine Liturgie, nous venons comme l'Eglise rassemblée tout entière de toutes les extrémités de la terre, nous venons nous mettre au pied de la Croix et nous solidariser avec Lui. Justement à cause de cela, nous condamnons la condamnation que nous avons portée contre Lui, nous renions nos reniements, nous annulons les causes de Sa mort, nous Le détachons de la Croix et Il devient en nous le Dieu vivant et ressuscité.

Et c'est là le prodigieux itinéraire de la liturgie: c'est justement de récapituler, de récapituler toute l'histoire, toute l'histoire humaine depuis le commencement, de rassembler tous les siècles, de rassembler tous les hommes et de venir ensemble au pied de la Croix pour réclamer notre part d'opprobre et d'ignominie en nous solidarisant avec l'Agneau de Dieu, immolé pour nous. Et alors, je viens de le dire, comme nous renions nos reniements, comme nous annulons la condamnation du Seigneur, Il cesse en nous, Il cesse par nous d'être le Dieu crucifié et Il devient en nous le Dieu vivant, le Dieu de l'aube pascale, le Dieu ressuscité.

Et c'est d'ailleurs le sens même, le sens dernier de la Messe. Nous n'allons pas à la Messe pour nous, nous y participons pour sauver le monde entier, dans cet immense rassemblement où personne ne peut être exclu, mais bien plus encore pour détacher Jésus de la Croix, pour Lui donner un refuge dans notre amour, pour Lui donner à boire comme Il le demande et sur la Croix et à la Samaritaine, pour enfin, en Le recueillant comme Marie Le reçoit dans la déposition, pour Le recueillir en nous afin qu'Il puisse vivre en nous une vie sans limites et sans frontières, et qu'Il soit vraiment en nous le Dieu vivant et ressuscité.

Maurice Zundel, Le mystère de l'Eucharistie / extrait (mauricezundel.com)

image: http://blog.jeunes-cathos.fr

00:03 Publié dans Maurice Zundel, Morceaux choisis | Tags : littérature, spiritualité, morceaux choisis, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Chant sacré - 162 / Chant grégorien

Gregorian Chant

"Tantum Ergo"

 

Choeur des moines de l'Abbaye de Melleray


00:03 Publié dans Chant sacré | Tags : chant sacré, grégorien, musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

La parole de Jésus - 5 / Les Sacrements

La parole de Jésus - V. Les Sacrements

mis à jour - 2017

bible,jésus,textes,choix

Prenez, mangez: ceci est mon corps. Mt 26, 26

Buvez-en tous, car ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, versé pour la multitude en rémission des péchés.Mt 26, 27-28

Amen, amen, je te le dis: personne, à moins de naître de l’eau et de l’Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Jn 3, 5

Le vent souffle où il veut: tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour qui est né du souffle de l’Esprit. Jn 3, 8

Le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. Jn 6, 33

Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. Jn 6, 35

Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire, et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
Il est écrit dans les prophètes: Ils seront tous instruits par Dieu lui-même. Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement vient à moi. Certes, personne n’a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu: celui-là seul a vu le Père. Amen, amen, je vous le dis: il a la vie éternelle, celui qui croit. Moi, je suis le pain de la vie. Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts; mais le pain qui descend du ciel est tel que celui qui en mange ne mourra pas. Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel: si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde. Jn 6, 44-51

Amen, amen, je vous le dis: si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous. Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi, je demeure en lui. De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi. Tel est le pain qui est descendu du ciel: il n’est pas comme celui que les pères ont mangé. Eux, ils sont morts; celui qui mange ce pain vivra éternellement. Jn 6, 53-58

Si vous m'aimez, vous garderez mes commandements; et je prierai le Père, et il vous enverra un autre Paraclet pour qu'il soit avec vous à jamais, l'Esprit-Saint, que le monde ne peut recevoir parce qu'il ne le connaît pas, et ne le voit pas. Vous, vous le connaissez, parce qu'il demeure auprès de vous. Jn 14, 15-17

L’Esprit de vérité, le monde ne peut le recevoir, car il ne le voit pas et ne le connaît pas; vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous, et il sera en vous. Jn 16, 17

Vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés. Ac 1, 5

image: Léonard de Vinci, Tête du Christ, 1494 (peintures-tableaux.com)

sources: Traduction officielle liturgique de la Bible (Mame, 2013)

00:02 Publié dans Jésus-Christ / Sa parole | Tags : bible, jésus, nouveau testament, choix | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Une étreinte de feu - 286 / Charles de Jésus

Charles de Jésus (Charles de Foucauld) 

littérature,spiritualité,prières,livres

Vous êtes, mon Seigneur Jésus, dans la Sainte Eucharistie, Vous êtes là, à un mètre de moi dans ce Tabernacle! Votre Corps, Votre âme, Votre humanité, Votre divinité, Votre Etre tout entier est là, dans sa double nature; que Vous êtes près, mon Dieu, mon Sauveur, mon Jésus, mon Frère, mon Epoux, mon Bien-Aimé! Vous n'étiez pas plus près de la Sainte Vierge, pendant les neuf mois qu'elle Vous porta dans son sein, que Vous ne l'êtes de moi quand Vous venez sur ma langue dans la Communion! Vous n'étiez pas plus près de la Sainte Vierge et de Saint Joseph dans la grotte de Bethléem, dans la maison de Nazareth, dans la fuite en Egypte, pendant tous les instants de cette divine vie de famille, que Vous l'êtes de moi en ce moment et si, si souvent dans ce Tabernacle! Sainte Madeleine n'était pas plus près de Vous, assise à Vos pieds à Béthanie, que je ne le suis au pied de cet autel! Vous n'étiez pas plus près de Vos apôtres quand Vous étiez assis au milieu d'eux, que Vous n'êtes près de moi maintenant, mon Dieu! Que je suis heureux! Que je suis heureux! Que je suis heureux!

Charles de Foucauld, Vous êtes, mon Seigneur Jésus, dans la Sainte Eucharistie (site-catholique.fr)

image: http://laviedesparoisses.over-blog.com

17/06/2017

La citation du jour - 661 / Thérèse de Jésus

Thérèse de Jésus (Thérèse d'Avila)

littérature,spiritualité,citations,livres 

Que sont devenus aujourd'hui les chrétiens? Faut-il donc toujours que ceux qui T'affligent soient ceux qui Te doivent le plus, ceux que Tu combles de plus de bienfaits, que Tu choisis pour amis, au milieu desquels Tu vis, à qui Tu te communiques par les sacrements?

Thérèse d'Avila, Le chemin de perfection, dans: Didier-Marie Golay et Emmanuel Renault, Thérèse d'Avila - Goûter la Parole (Cerf, 2016)

image: Teresa de Avila, Convento de San José Carmelitas, Avila / Espana (pinterest.com)