Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2017

Chemins de traverse - 550 / Tennessee Williams

Tennessee Williams

Tennessee Williams 1.jpg

Oui, j'ai toujours vécu dans un pays trop vaste, avec trop d'air et de solitude autour de moi, pour pouvoir être contaminé par l'opinion publique. Il y a une chose plus précieuse, plus riche que le coton que l'on peut faire pousser sur une grande plantation et je l'ai fait pousser, et c'est la tolérance.

Tennessee Williams, La chatte sur un toit brûlant (coll. 10-18/UGE)

00:03 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, théâtre, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

19/04/2017

La citation du jour - 48 / Catherine de Sienne

Catherine de Sienne

0_1.jpg

N'aimez pas Dieu pour vous-même, pour votre propre utilité, mais aimez Dieu pour Dieu, parce qu'il est la suprême bonté digne d'être aimée.

Catherine de Sienne, dans: Revue Ma Prière No 6, Octobre 2013 (mapriere.com)

image: blog.naver.com

00:09 Publié dans Catherine de Sienne, Citation du jour | Tags : littérature, spiritualité, citations, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

La citation du jour - 633 / Nicolas de Chamfort

Nicolas de Chamfort

littérature,philosophie,citations,livres

De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui le font en silence.

Nicolas de Chamfort, Maximes et pensées (coll. Folio/Gallimard, 1989)

00:08 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, philosophie, citations, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Morceaux choisis - 648 / Thérèse de Jésus

Thérèse de Jésus (Thérèse d'Avila) 

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Ne cherchons pas un chemin non frayé: nous serions sûres de nous perdre. Singulière erreur de s'imaginer obtenir de pareilles grâces du Seigneur par une autre voie que celle où Il a marché Lui-même, et où ont marché tous Ses saints. Que cela ne nous vienne même pas à l'esprit! Croyez-moi, pour donner l'hospitalité à notre Maître, pour Le retenir chez soi, pour Le bien traiter et Le nourrir comme il convient, il faut que Marthe et Marie se joignent ensemble. Et comment Marie, toujours assise à Ses pieds, aurait-elle pu Le nourrir sans l'aide de sa soeur? Mais savez-vous quelle est Sa nourriture? C'est que, par tous les moyens en notre pouvoir, nous gagnions des âmes, afin que ces âmes se sauvent et Le louent pour l'éternité.

Thérèse d'Avila, Livre de la vie, dans: Didier-Marie Golay et Emmanuel Renault, Thérèse d'Avila - Goûter la Parole (Cerf, 2016)

image: Remparts d'Avila, Espagne (http://www.gianpaolobonomi.it)

18/04/2017

Morceaux choisis - 58 / Anonyme du XIVe siècle

Anonyme du XIVe siècle

5.jpg

La pluie a cessé et disparu, l'hiver s'en est allé et déjà les fleurs ont apparu. Sur notre terre, une voix s'est fait entendre, voix très douce, voix de la tourterelle, voix de la colombe. Prenez votre vol, ô colombe infiniment belle! Levez-vous, hâtez-vous et venez!

Anonyme du XIVe siècle, dans: Olivier Bonnassies, 365 méditations sur la Vierge Marie (Presses de la Renaissance, 2009)

image: www.seha.be

00:04 Publié dans Morceaux choisis | Tags : littérature, spiritualité, morceaux choisis, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Chemins de traverse - 549 / Marcel Proust

Marcel Proust

12.jpg 

Les souvenirs d'amour ne font pas exception aux lois générales de la mémoire, elles-mêmes régies par les lois plus générales de l'habitude. Comme celle-ci affaiblit tout, ce qui nous rappelle le mieux un être, c'est justement ce que nous avons oublié, parce que c'était insignifiant, et que nous lui avons ainsi laissé toute sa force. C'est pourquoi la meilleure part de notre mémoire est hors de nous, dans un souffle pluvieux, dans l'odeur de renfermé d'une chambre ou dans l'odeur d'une première flambée, partout où nous retrouvons de nous-mêmes ce que notre intelligence, n'en ayant pas l'emploi, avait dédaigné, la dernière réserve du passé, la meilleure, celle qui, quand toutes nos larmes semblent taries, sait nous faire pleurer encore.

Marcel Proust, A la recherche du temps perdu - A l'ombre des jeunes filles en fleurs (Bibliothèque de la Pléiade/Gallimard, 1954)

image: Alexei Alexeivich Harlamoff, Faraway Thoughts (illusionsgallery.com)

00:03 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, roman, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

La citation du jour - 632 / Elisabeth de la Trinité

Elisabeth de la Trinité 

littérature,spiritualité,citations,livres

N'est-ce pas, que notre âme a besoin d'aller puiser la force dans la prière, surtout dans l'oraison, le coeur à coeur intime où toute l'âme s'écoule en Dieu, tandis que Dieu s'écoule en elle pour la transformer en Lui-même?

Elisabeth de la Trinité, Lettre 278, dans: Didier-Marie Golay, Se préparer à Pâques avec Sainte Elisabeth de la Trinité - Retraite de Carême 2017 (carmes-paris.org)

image: Giardino Mistico dei Carmelitani Scalzi, Venezia / Italia (carmeloveneto.it)