Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2016

Espérer... avec Saint Augustin - 14

Espérer... avec Saint Augustin - XIV (fin)

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres 

Nous chantons ici-bas les louanges de Dieu; là, auprès de Dieu, nous Le chanterons encore. Ici-bas, nos chants se mêlent d'inquiétude; là, nous chanterons en toute sécurité. Ici-bas, nous chantons en pensant à la mort qui nous guette; là, nous chanterons sûrs de vivre éternellement. Ici-bas, nous chantons dans l'espérance; là, ce sera dans la réalité. Ici-bas, nous sommes des voyageurs; là, nous habiterons dans notre patrie.

Chantons dès maintenant les louanges de Dieu, non pas pour rendre plus agréable notre repos, mais pour alléger notre travail. Chantez comme chantent les voyageurs! Ils chantent, sans arrêter de marcher. Chantez pour vous encourager au milieu des fatigues, mais gardez-vous de vous laisser aller à la paresse! Chantez et marchez! Marchez! Je veux dire: avancez, progressez dans le bien! Faites des progrès dans la foi, dans la pureté d'une vie intègre. Chantez et marchez: sans vous égarer, sans retourner en arrière, sans rester sur place! 

Augustin d'Hippone, Sermon 256, dans: Sylvain Gasser, Une année avec Saint Augustin (Bayard, 2013)

image: Fra Angelico, La conversion de Saint Augustin (blog.yupnet.org)

26/03/2016

Espérer... avec Saint Augustin - 13

Espérer... avec Saint Augustin - XIII

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres 

C'est vers Toi que je veux aller, Seigneur. Les moyens d'arriver jusqu'à Toi, c'est cela que je Te demande une fois encore. Si Tu m'abandonnes, c'est la mort! Mais Tu ne m'abandonnes pas, car Tu es le bien le plus élevé. Qui cherche un tel bien avec droiture ne peut que le trouver. Si on le cherche avec droiture, c'est parce que Tu nous donnes de le chercher ainsi. Apprends-moi donc, Père, à Te chercher; délivre-moi de l'erreur: que ma recherche ne me découvre rien d'autre que Toi.

Si vraiment je ne désire rien d'autre que Toi, accorde-moi de Te trouver. S'il existe en moi quelque envie de choses superflues, purifie-moi et rends-moi capable de Te voir.

Augustin d'Hippone, Soliloques, dans: Sylvain Gasser, Une année avec Saint Augustin (Bayard, 2013)

image: Fra Angelico, La conversion de Saint Augustin (blog.yupnet.org)

24/03/2016

Espérer... avec Saint Augustin - 12

Espérer... avec Saint Augustin - XII

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Enseigne-moi, Seigneur, comment parvenir jusqu'à Toi. Je n'ai d'autre que ma bonne volonté. Je ne sais rien, sinon qu'il faut mépriser tout ce qui est changeant et périssable, et rechercher l'immuable, l'éternel. Voilà ce que je fais, Père, car je ne connais rien d'autre; mais j'ignore d'où partir pour arriver jusqu'à Toi. Inspire-moi, guide-moi, pourvois aux besoins de la route. 

Si c'est par la foi que Te trouvent ceux qui se réfugient auprès de Toi, donne-moi la foi; si c'est par la force, donne-moi la force; si c'est par la science, donne-moi la science. Fais croître en moi la foi, fais croître l'espérance, fais croître l'amour. Qu'elle est admirable, qu'elle est exceptionnelle, Ta bonté.

Augustin d'Hippone, Soliloques, dans: Sylvain Gasser, Une année avec Saint Augustin (Bayard, 2013)

image: Fra Angelico, La conversion de Saint Augustin (blog.yupnet.org)

20/03/2016

Espérer... avec Saint Augustin - 11

Espérer... avec Saint Augustin - XI

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres 

Désormais c'est Toi seul que j'aime, Toi seul que je veux suivre, Toi seul que je cherche, Toi seul que je me sens prêt à servir, parce que Tu es le seul qui commande avec justice. C'est sous Ta dépendance que je veux me mettre. Ordonne, je T'en prie, commande tout ce que Tu veux. Mais d'abord, guéris, ouvre mes oreilles pour que j'entende Tes paroles; guéris, ouvre mes yeux pour que je distingue ce que Tu veux.

Chasse toute folie de mon esprit afin que je Te reconnaisse. Dis-moi par où diriger mon attention, afin que je Te contemple. J'espère qu'alors je saurai faire ce que Tu commandes. Accueille, je T'en prie, Toi, le plus clément des pères, le fils qui s'est enfui. J'ai déjà trop longtemps souffert, esclave de ces ennemis que Tu tiens sous Tes pieds, Trop longtemps, j'ai été le jouet de leurs mensonges.

Accueille-moi comme Ton serviteur, moi qui veux fuir loin d'eux. Ils m'ont bien accueilli, moi, l'étranger, quand je fuyais loin de Toi. Je sens que c'est à Toi qu'il me faut revenir. Qu'elle s'ouvre pour moi, la porte de Ta maison où je frappe. Apprends-moi comment parvenir jusqu'à Toi. 

Augustin d'Hippone, Soliloques, dans: Sylvain Gasser, Une année avec Saint Augustin (Bayard, 2013)

image: Fra Angelico, La conversion de Saint Augustin (blog.yupnet.org)

16/03/2016

Espérer... avec Saint Augustin - 10

Espérer... avec Saint Augustin - X

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Usons de nos biens en tant qu'ils sont pour nous une nécessité, sans y attacher notre coeur: qu'ils nous soient comme l'auberge du voyageur et non comme le domaine d'un propriétaire. Refais tes forces et passe. Tu es en voyage. Tu as certes besoin de nourriture et de vêtements, mais contente-toi des provisions indispensables à ce voyage sans te charger du superflu. Pourquoi te charger d'un lourd fardeau pour un chemin si court? Au lieu de t'aider à atteindre le terme de ton voyage, il sera un poids qui t'entravera.

Tu es écrasé sous le poids de l'argent, de ta convoitise. La convoitise ternit la pureté du coeur. C'est la convoitise qui te rend esclave de l'or, et c'est l'amour qui te libère. Pour toi, homme de Dieu, fuis tout cela. Pas d'alternative: ou la servitude, ou la fuite. Mais tu ne fuis pas sans espérance: poursuis la justice, la foi, la charité. Voilà tes richesses: richesses spirituelles dont le voleur ne peut s'emparer si une volonté coupable ne lui en donne les moyens. Garde avec soin ce coffre-fort intérieur qu'est ta conscience. Ces richesses, personne ne peut te les enlever, ni les voleurs, ni un ennemi puissant, ni les barbares, ni même un naufrage, car même dépouillé de tout, tu n'en seras pas moins riche. 

Pourquoi donc rechercher l'or au prix de tant de fatigues, de si longs voyages? Aime les richesses spirituelles et tu seras comblé. Tu en découvriras facilement la source si tu ouvres ton coeur, si tu l'ouvres avec la clé de la foi: c'est elle qui, en ouvrant ton coeur, le purifie pour accueillir ces richesses. Et ne crains pas d'être à l'étroit: ton trésor, c'est ton Dieu.

Augustin d'Hippone, Sermon 177, dans: Sylvain Gasser, Une année avec Saint Augustin (Bayard, 2013)

image: Fra Angelico, La conversion de Saint Augustin (blog.yupnet.org)

13/03/2016

Espérer... avec Saint Augustin - 9

Espérer... avec Saint Augustin - IX

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres 

La chair est semblable à l'herbe des champs, mais sera or pur. Ne méprisez pas l'herbe des champs qui sera changée en or. Celui qui, par Sa puissance, a changé l'eau en vin, a le pouvoir de changer l'herbe en or, et d'un être humain faire un ange. Celui qui a formé l'homme à partir de la glaise ne pourrait-Il en faire un ange? Jésus déclare à ceux qu'Il a choisis: Je ne vous appelle plus serviteurs, je vous appelle amis. (Jn 15, 15) 

C'est à des personnes encore revêtues de chair, fragiles, sujettes à la mort, qu'Il adresse ces paroles. Et que leur donnera-t-Il? La gloire qu'Il manifeste dans Son corps ressuscité. Ils seront semblables aux anges de Dieu. Alors, il n'y aura plus ni corruption, ni séduction du mal. On ne nous dira plus: Purifiez-vous de toute souillure de la chair et de l'esprit. Nous serons délivrés de tout ce travail. On ne nous promettra plus de récompense, car elle sera en notre possession.

Nous vivons maintenant le temps de la pénitence, des peines, des gémissements. Nous vivrons alors le temps des louanges, de la joie, de la liesse. La joie est pour plus tard, mais vous la possédez déjà dans l'espérance. Vous vous réjouissez en l'espérant, car Celui qui vous l'a promise ne peut tromper.

Augustin d'Hippone, Sermon 45, dans: Sylvain Gasser, Une année avec Saint Augustin (Bayard, 2013)

image: Fra Angelico, La conversion de Saint Augustin (blog.yupnet.org)

09/03/2016

Espérer... avec Saint Augustin - 8

Espérer... avec Saint Augustin - VIII

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Si tu considères les Ecritures comme le miroir de ton âme, ton visage s'épanouira: transporté toi aussi par la joie de l'espérance, tu te découvriras semblable aux membres du Corps du Christ. Tu feras toi aussi partie de ces membres et tu chanteras avec eux. Pourquoi les membres du Christ chantent-ils dans la joie? Parce qu'ils sont libérés. C'est donc l'espérance qui les fait chanter. Car, tant que nous sommes encore en ce monde, tant que nous cheminons sur terre, nous ne sommes pas encore libérés.

Augustin d'Hippone, Commentaire sur les psaumes / extrait, dans: Sylvain Gasser, Une année avec Saint Augustin (Bayard, 2013)

image: Fra Angelico, La conversion de Saint Augustin (blog.yupnet.org)