Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/08/2017

Chemins de traverse - 7 / Elie Wiesel

Elie Wiesel

littérature,essai,extraits,livres

J'appartiens à une génération qui s'est souvent sentie abandonnée par Dieu et trahie par l'humanité. Et, pourtant, je crois qu'il nous incombe de ne nous séparer ni de l'un ni de l'autre. Est-ce hier - ou autrefois - que nous avons appris combien l'être humain peut atteindre la perfection dans la cruauté plus que dans la générosité? Que, pour les tueurs et les tortionnaires, il est normal, donc humain, de se montrer inhumain? Dès lors, faudrait-il se détourner de l'humanité? Je crois que la réponse appartient à chacun de nous. Car il incombe à chacun de choisir entre la violence des adultes et le sourire des enfants, entre la laideur de la haine et le désir de s'y opposer. Entre infliger souffrance et humiliation à son semblable et lui offrir la solidarité et l'espoir qu'il mérite. Peut-être.

Je sais - je parle d'expérience - que, même dans les ténèbres, il est possible de créer la lumière et nourrir des rêves de compassion. Que l'on peut se sentir libre et libérateur à l'intérieur des prisons. Que, même en exil, l'amitié existe et peut devenir ancre. Qu'un instant avant de mourir, l'homme est encore immortel. Voilà: je crois en l'homme malgré les hommes. Je crois dans le langage bien qu'il ait été meurtri, déformé et perverti par les ennemis de l'humanité. Et je continue à m'accrocher aux mots parce qu'il nous appartient de les transformer en instruments de compréhension plutôt que de mépris. A nous de choisir si nous souhaitons nous servir d'eux afin de maudire ou de guérir, pour blesser ou consoler.

Elie Wiesel, Coeur ouvert (Flammarion, 2011)

01:41 Publié dans Chemins de traverse, Elie Wiesel | Tags : littérature, essai, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

26/05/2017

Chemins de traverse - 568 / Elie Wiesel

Elie Wiesel

littérature,roman,extraits,livres

L'être humain qui vit dans le temps ne connaît qu'une seule voie: vivre dans le présent en y épuisant toutes ses ressources, tous ses ressorts. Faire de chaque journée une source de grâce, de chaque heure un accomplissement, de chaque clin d’œil une invitation à l'amitié. De chaque sourire une promesse? Tant que le rideau n'est pas tombé, tout reste possible. Quelques part sur la terre, chacun joue sa propre pièce; elle fait pleurer ou rire aux éclats un inconnu ici et un autre là-bas. Leur lien est la récompense du poète, la vie un couloir entre deux abîmes?

Elie Wiesel, Le cas Sonderberg (coll. Points/Seuil, 2009)

00:07 Publié dans Chemins de traverse, Elie Wiesel | Tags : littérature, roman, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

05/07/2016

Chemins de traverse - 423 / Elie Wiesel

Elie Wiesel

5.jpg

Qui suis-je? Que suis-je devenu? Je sais avoir échappé à la mort. Je sais aussi que ma vie ne sera plus la même... La différence tient à ce que je sais combien chaque moment est un recommencement, chaque poignée de main une promesse et un signe de paix intérieure. Je sais que toute quête implique l'autre, de même que toute parole peut devenir prière. Si la vie n'est pas une célébration, à quoi bon s'en souvenir?

Elie Wiesel, Coeur ouvert (coll. J'ai Lu/Flammarion, 2013)

image: Les Saules / Cologny (2016)

00:00 Publié dans Chemins de traverse, Elie Wiesel | Tags : littérature, essai, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

14/06/2016

La citation du jour - 492 / Elie Wiesel

Elie Wiesel

littérature,spiritualité,citations,livres

J'ai trop vécu avec Dieu pour ne pas L'interroger. J'ai trop aimé Dieu pour L'abandonner. Et ce que j'essaie d'exprimer, c'est que l'on peut dire non à Dieu, mais, presque comme au théâtre, ce non devient oui: cela dépend de ce que l'on dit, et comment on le dit! Peut-on prier contre Dieu? Lui dire en même temps: Tu es grand et Tu nous fait mal? 

Elie Wiesel, dans: Josy Eisenberg et Elie Wiesel, Job ou Dieu dans la tempête (Fayard/Verdier, 1986)

image: Le livre de Job, en hébreu (fr.wikipedia.org)

00:00 Publié dans Citation du jour, Elie Wiesel | Tags : littérature, spiritualité, citations, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

07/03/2015

Morceaux choisis - 233 / Josy Eisenberg

Josy Eisenberg

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres 

Nous sommes, nous serons toujours, tous ensemble de Job et de Dieu. Nous faisons nôtres les terribles accusations que Job a proférées: Dieu semble jouer avec l'homme, se jouer de sa créature, être indifférent à sa souffrance. Et Dieu ne fait rien pour dissiper ce malaise dans la civilisation. Mais, d'autre part, au-delà des apparences, la crédibilité divine est à la mesure de l'immense sagesse du Créateur. Et il me semble que ce déchirement permanent, cette contradiction de tous les instants, c'est l'essense même de notre foi. 

Josy Eisenberg, dans: Josy Eisenberg et Elie Wiesel, Job ou Dieu dans la tempête (Fayard/Verdier, 1986)

00:07 Publié dans Elie Wiesel, Morceaux choisis | Tags : littérature, spiritualité, morceaux choisis, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

23/06/2014

La citation du jour - 77 / Elie Wiesel

Elie Wiesel

1.jpg 

Je sais que toute quête implique l'autre, de même que toute parole peut devenir prière. Si la vie n'est pas une célébration, à quoi bon s'en souvenir? Si la vie - la mienne ou celle de mon prochain - n'est pas une offrande à l'autre, que faisons-nous sur cette terre?

Elie Wiesel, Coeur ouvert (coll. J'ai Lu/Flammarion, 2013)

image: Marc Chagall, Les trois bougies (eternels-eclairs.fr)

07:46 Publié dans Citation du jour, Elie Wiesel | Tags : littérature, citations, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg