Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2017

Sur les traces de Saint François - 3

Claire d'Assise

Sur les traces de Saint François - III 

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Embrasse le Christ pauvre: vois-Le qui pour toi s'est fait méprisable et, t'étant faite pour Lui méprisable en ce monde, suis-Le. Ton époux, le plus beaux des fils des hommes, qui a été méprisé, frappé et sur tout le corps flagellé de multiples fois, qui meurt au milieu des angoisses mêmes de la Croix: regarde-Le, considère-Le, contemple-Le en désirant L'imiter. Si tu souffres avec Lui, avec Lui tu règneras; en partageant Sa douleur, avec Lui tu te réjouiras; en mourant avec Lui sur la Croix de la tribulation, avec Lui tu posséderas les demeures célestes dans les splendeurs des saints et ton nom sera inscrit au livre de vie, destiné à devenir glorieux parmi les hommes.

C'est pourquoi tu auras part, pour l'éternité et pour les siècles des siècles, à la gloire du royaume céleste en échange des biens terrestres et transitoires, aux biens éternels en échange des biens périssables, et tu vivras dans les siècles des siècles.

Nicolas Morin, Une année avec François d'Assise (Bayard, 2016)

image: Eremo delle Carceri, Assise / Italie (domuspacis.it)

28/04/2017

Sur les traces de Saint François - 6

Claire d'Assise

Sur les traces de Saint François - VI

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Qui donc pourrait dire, devant tant de joies admirables: Moi, je ne me réjouis pas? Toi aussi, réjouis-toi donc toujours dans le Seigneur et que ni l'amertume, ni de sombres nuages, de t'entourent.

Nicolas Morin, Une année avec François d'Assise (Bayard, 2016)

image: Eremo delle Carceri, Assise / Italie (domuspacis.it)

04/10/2016

La citation du jour - 542 / Claire d'Assise

Claire d'Assise

littérature,spiritualité,citations,livres

Ce que tu tiens, tiens-le; ce que tu fais, fais-le et ne le lâche pas. Mais d'une course rapide et d'un pas léger, les pieds libres de tout obstacle, de sorte que tes pas ne soulèvent même pas la poussière; confiante, joyeuse et alerte, marche sans inquiétude sur le chemin du bonheur.

Claire d'Assise, Deuxième lettre à Agnès, dans: Les écrits de Saint François et de Sainte Claire (Editions Franciscaines, 2013)

image: Sainte Claire et saint François (carmelayllon.wordpress.com)

00:01 Publié dans Citation du jour, Claire d'Assise | Tags : littérature, spiritualité, citations, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

11/08/2016

Morceaux choisis - 529 / Claire d'Assise

Claire d'Assise

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres 

Recueillez toutes les puissances de votre âme: fixez le regard de votre intelligence sur le miroir de l'éternité. Contemplez la splendeur de la gloire céleste et, par cette heureuse contemplation des attributs de Dieu, transformez-vous, afin de mériter de goûter quelque chose du bonheur des saints.

Claire d'Assise, dans: Michael Lonsdale, Mes chemins d'espérance (Philippe Rey, 2015)

image: Basilica di San Francesco, Assisi / Italia (sanfrancescoassisi.org)

26/05/2016

Une étreinte de feu - 96 / Claire d'Assise

Claire d'Assise

littérature,spiritualité,prières,livres

Sois béni, mon Dieu, Toi qui m'as créée.

Claire d'Assise, Action de grâces pour la vie, dans: Catherine Savey et Gérard Guitton, Puiser à la source d'Assise / Les écrits de Saint François et de Sainte Claire (Ed. Franciscaines, 2013)

image: http://leblogdumesnil.unblog.fr

14/05/2016

La citation du jour - 477 / Claire d'Assise

Claire d'Assise

littérature,spiritualité,citations,livres

La voix divine ne se fait entendre que dans le secret du coeur.

Claire d'Assise, dans: Michael Lonsdale, Mes chemins d'espérance (Philippe Rey, 2015)

image: Basilica di San Francesco, Assisi / Italia (sanfrancescoassisi.org)

23/01/2016

Chemins de traverse - 343 / Nikos Kazantzaki

Nikos Kazantzaki

littérature,roman,extraits,livres

Par l'étroite lucarne du sanctuaire, on apercevait de la verdure. C'était le petit jardin de l'église. Le romarin et le chèvrefeuille embaumaient.

- Sortons dans le jardin, dit François. Ici, on étouffe.

Mais, au moment où nous allions franchir la porte, des soupirs, des halètements et des bruissements de soie ou d'ailes s'élèvent de derrière l'autel. François me saisit le bras.

- Tu entends? Il me semble...

Aussitôt, trois jeunes filles, vêtues de blanc, surgissent de leur cachette, passent devant nous comme des flèches et s'élancent dans le jardin en poussant des petits cris. Là, elles éclatèrent d'un rire moqueur comme si elles avaient deviné notre frayeur. François se précipita dans la cour et je l'y suivis.

Elles ne paraissaient nullement effarouchées, mais la plus grande rougit jusqu'aux oreilles à la vue de François. Ce dernier, appuyé au montant de la porte, essuyait son visage couvert de sueur. La jeune fille s'approcha de lui, de plus en plus, excitée et souriante. Une branche d'olivier chargée de fruits couronnait son front. François fit un pas en arrière comme s'il avait peur.

- Tu la connais? lui demandai-je tout bas.

- Tais-toi, répondit-il en pâlissant.

La fillette s'enhardit:

- Messire François, dit-elle, railleuse, vous êtes le bienvenu dans notre humble demeure.

François la regardait. Il ne répondait pas, mais son menton tremblait.

- Tu te trouves dans la maison de Saint Damien, répondis-je moi-même pour couvrir le silence de François. Depuis quand l'occupez-vous, toi et tes compagnes?

Les deux autres jouvencelles, un peu plus jeunes, treize ou quatorze ans, se rapprochèrent doucement, la main devant la bouche pour étouffer leurs rires.

- Depuis ce matin, répondit la jeune fille. Nous comptons rester toute la journée. Voici ma soeur Agnès et notre petite voisine Ermelinde. Nous avons apporté un panier plein de provisions et de fruits.

Elle se tourna de nouveau vers François.

- Si cela peut faire plaisir à Messire François, nous l'invitons à déjeuner. Puisqu'il est venu chez nous, nous le recevrons en ami.

- Claire, fit François très doucement. Je te souhaite le bonjour.

Nikos Kazantzaki, Le pauvre d'Assise (Plon, 1957)

image: San Damiano, Assisi (tripadvisor.it)

28/12/2015

Morceaux choisis - 118 / Claire d'Assise

Claire d'Assise

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Pose ton esprit devant le miroir de l'éternité, pose ton âme devant la splendeur de la gloire, pose ton coeur devant l'effigie de la divine substance, et par la contemplation transforme-toi en l'image de sa divinité. Ainsi, tu ressentiras, toi aussi, ce que ressentent ses amis: tu goûteras la douceur cachée que Dieu Lui-même a réservée depuis le commencement à ceux qui L'aiment. Délaissant complètement tout ce qui, dans ce monde trompeur et perturbant, prend au piège ses amants aveugles, aime de tout ton être Celui qui s'est donné totalement par amour pour toi; Lui dont le soleil et la lune admirent la beauté, dont les récompenses, leur prix et leur grandeur sont sans limite.

Claire d'Assise, Troisième lettre à Agnès, dans: Les écrits de Saint François et de Sainte Claire (Editions Franciscaines, 2013)

image: Basilica di Santa Chiara, Assisi / Italia (assisisantachiara.it)

00:01 Publié dans Claire d'Assise, Morceaux choisis | Tags : littérature, spiritualité, morceaux choisis, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg