Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2017

Morceaux choisis - 607 / Christiane Singer

Christiane Singer

littérature,essai,morceaux choisis,livres

L'état de ce monde me révulse, m'indigne, me déchire, et c'est mieux que l'indifférence, mais rien ne sera changé si je n'entre pas dans la compassion. La vérité ne peut être une massue dont on assène un coup sur la tête de son voisin; elle ne peut être que ce vêtement de compassion dont je couvre ses épaules. Tout est inutile jusqu'au jour où, confronté à la désertification des coeurs humains et de la planète, nous fondons une oasis. O pas plus grande d'abord qu'une graine au fond de la main, pas plus grande qu'une graine au fond du coeur. Dans la nuit de Pâques, en certaines régions, les feux de Pâques brûlent partout dans la colline et dans la montagne. On les voit et on se dit: là aussi, des hommes et des femmes montent la garde contre la nuit et veillent, attendent l'aurore, y croient.

Christiane Singer, Où cours-tu, ne sais-tu pas que le ciel est en toi? (coll. Livre de poche/LGF, 2003)

image: http://www.ordinarylegacy.com

00:03 Publié dans Christiane Singer, Morceaux choisis | Tags : littérature, essai, livres, morceaux choisis | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

22/06/2016

Morceaux choisis - 504 / Christiane Singer

Christiane Singer

littérature,essai,extraits,livres

A partir du moment où nous entrons dans une dimension de ferveur, nous pouvons déplacer des montagnes. Et quelque chose au fond de nous le sait. Tout l'édifice de l'appris, toutes les ruines qui se sont écrasées sur notre coeur au cours de l'existence, tous ces débris amoncelés nous empêchent de voir ce qu'au fond de nous, pourtant, quelque chose obstinément continue de savoir.

Christian Singer, Du bon usage des crises (Albin Michel, 1996)

image: Neil Heimsoth, Country Church (heimsothfineart.com)

04/05/2016

Chemins de traverse - 393 / Christiane Singer

Christiane Singer

littérature,essai,extraits,livres

Nos actualités, nos informations ne sont faites que d'arbres qui tombent. Le monde aurait disparu depuis bien longtemps si ceci était l'unique réalité. Le monde tient debout par ce réseau d'amour que nous créons, vous et moi, chaque jour, et tous ces êtres qui, en cet instant, sont en train de faire quelque chose, des actes d'amour dans le monde, un regard de tendresse pour la terre qui nous entoure, pour la création. Cela tient le monde debout. Il ne s'agit pas de se détacher du monde, mais de le rencontrer à partir d'une autre force.

Quelque chose en moi sait que rien ne peut m'arriver, que rien ne peut me détruire. C'est ce noyau infracassable en nous, ce noyau infracassable du divin en nous. Alors la peur cesse, et quand la peur cesse, il y a un drôle de morceau de moins d'horreur sur la terre! Parce que la peur est la plus grande créatrice de réalités qui existe. Ce dont nous avons peur, nous le créons presque irrémédiablement. C'est quelque chose d'effarant. Vous avez dû le remarquer dans votre vie. La peur a le pouvoir d'engendrer images et réalités. Dans l'univers d'épouvante dans lequel nous vivons, tout tient par la peur. Il faut y répondre en congédiant en nous la peur, en reprenant contact avec ce noyau infracassable qui nous habite. 

Christian Singer, Du bon usage des crises (Albin Michel, 1996)

image: http://www.tomsguide.fr

00:02 Publié dans Chemins de traverse, Christiane Singer | Tags : littérature, essai, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

02/04/2016

Chemins de traverse - 377 / Christiane Singer

Christiane Singer 

littérature,essai,extraits,livres

J’ai gagné la certitude que les catastrophes sont là pour nous éviter le pire. Et le pire, comment pourrais-je exprimer ce qu’est le pire? Le pire, c’est bel et bien d’avoir traversé la vie sans naufrages, d’être resté à la surface des choses, d’avoir dansé au bal des ombres, d’avoir pataugé dans ce marécage des on-dit, des apparences, de n’avoir jamais été précipité dans une autre dimension. Les crises, dans la société où nous vivons, sont vraiment ce qu’on a encore trouvé de mieux, à défaut de maître, quand on n’en a pas à portée de la main, pour entrer dans l’autre dimension. Dans notre société, toute l’ambition, toute la concentration est de nous détourner, de détourner notre attention de tout ce qui est important. Un système de fils barbelés, d’interdits pour ne pas avoir accès à notre profondeur.

C’est une immense conspiration, la plus gigantesque conspiration d’une civilisation contre l’âme, contre l’esprit. Dans une société où tout est barré, où les chemins ne sont pas indiqués pour entrer dans la profondeur, il n’y a que la crise pour pouvoir briser ces murs autour de nous. La crise, qui sert en quelque sorte de bélier pour enfoncer les portes de ces forteresses où nous nous tenons murés, avec tout l’arsenal de notre personnalité, tout ce que nous croyons être.

Ces catastrophes ne sont là que pour nous éviter le pire! Il peut vraiment paraître très cynique de parler ainsi. J’ai connu cette période où lorsque qu'on entend une chose pareille, et que l’on est plongé dans un désespoir très profond, ces propos paraissent d’un cynisme insupportable. Et pourtant, quand on a commencé à percevoir que la vie est un pèlerinage, on regarde en arrière, on s’aperçoit vraiment que les femmes, les hommes qui nous ont le plus fait souffrir sur cette terre, sont nos maîtres véritables, et que les souffrances, les désespoirs, les maladies, les deuils, ont été vraiment nos sœurs et nos frères sur le chemin.

Christian Singer, Du bon usage des crises (Albin Michel, 1996)

image: http://blog.libero.it

00:00 Publié dans Chemins de traverse, Christiane Singer | Tags : littérature, essai, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

04/09/2015

Chemins de traverse - 277 / Christiane Singer

Christiane Singer 

littérature,essai,extraits,livres

Il n'y a qu'une manière aujourd'hui de parler de spiritualité, c'est de l'allier à l'humour, à la légèreté, à la poésie, à une philosophie au pied vif. Ce qui est lourd n'a pas d'avenir.

Christiane Singer, Derniers fragments d'un long voyage (Albin Michel, 2007)

image: http://static9.depositphotos.com

03:48 Publié dans Chemins de traverse, Christiane Singer | Tags : littérature, essai, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

15/06/2015

Chemins de traverse - 236 / Christiane Singer

Christiane Singer

littérature,essai,extraits,livres 

Seul celui qui a osé voir que l'enfer est en lui y découvrira le ciel enfoui. C'est le travail sur l'ombre, la traversée de la nuit qui permettent la montée de l'aube.

Christiane Singer, Où cours-tu, ne sais-tu pas que le ciel est en toi? (coll. Livre de poche/LGF, 2003)

00:10 Publié dans Chemins de traverse, Christiane Singer | Tags : littérature, essai, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

06/05/2015

Chemins de traverse - 214 / Christiane Singer

Christiane Singer

littérature,essai,extraits,livres

De chacun de nous dépend en toute dernière instance l'état du monde. Il ne s'agit de rien d'autre que de réparer le monde en nous.

Christiane Singer, Où cours-tu, ne sais-tu pas que le ciel est en toi? (coll. Livre de poche/LGF, 2003)

image: Oronce Fine, Recens et integra orbis descriptio / 1534-1536 (multimedia.bnf.fr)

00:03 Publié dans Chemins de traverse, Christiane Singer | Tags : littérature, essai, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

02/02/2015

Chemins de traverse - 166 / Christiane Singer

Christiane Singer

littérature,essai,extraits,livres

Je me suis vite aperçue que tout ce que je n'avais pas osé vivre jusqu'au bout ne me lâchait plus. Il n'est que l'expérience menée à terme qui libère. Nous sommes poursuivis toute une vie par ce que nous n'avons pas osé vivre en entièreté. Toute énergie - quand elle a été réveillée - veut voir son fruit mûr avant de se dissiper.

Christiane Singer, dans: Alain Delaye, Sagesses sans frontières - Les plus grands sages et mystiques du monde (Almora, 2014)

00:04 Publié dans Chemins de traverse, Christiane Singer | Tags : littérature, essai, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg