Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2017

La citation du jour - 606 / Christian Bobin

Christian Bobin

9.jpg

C'est si beau ta façon de revenir du passé, d'enlever une brique au mur du temps et de montrer par l'ouverture un sourire léger. Le sourire est la seule preuve de notre passage sur terre.

Christian Bobin, Noireclaire (Gallimard, 2015)

image: Buste de femme en bois polychromé, Italie, vers 1500 (lasculpturefrancoise.com)

00:01 Publié dans Christian Bobin, Citation du jour | Tags : littérature, poésie, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

10/11/2016

Morceaux choisis - 570 / Christian Bobin

Christian Bobin

7.jpg

Je ne sais pas ce que c’est que prier! Ou alors, je le fais sans le savoir, quand j’écris, c’est-à-dire la plupart du temps! Rien n’est plus difficile à atteindre que le plus simple. Encore faut-il préciser ce que j’entends par simple: un cœur désencombré de tout projet, de tout désir et de toute volonté. Un cœur vide et ouvert. L’image la plus juste de ce cœur serait celle d’un nid dans un arbre. Le Christ est pour moi comme un amour qu’on attend et qui est déjà là, dans cette attente qu’on en a. Je suis intimement convaincu que la mort n’aura pas sur nous le dernier mot et que le jour de notre décès, nous serons faits rois. Quant aux évangiles, je m’y sens comme à l’intérieur d’une clochette de muguet. Comme enivré par la fraîcheur de la vie qui ressuscite à chaque instant.

Christian Bobin, Entretien avec Jean-Claude Noyé - Juillet/Août 2010 (prier.presse.fr)

image: http://beautefr.blogspot.ch

02:36 Publié dans Christian Bobin, Morceaux choisis | Tags : littérature, spiritualité, morceaux choisis, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

03/04/2016

La citation du jour - 455 / Christian Bobin

Christian Bobin

littérature,spiritualité,citations,livres

Par prière, j'entends simplement une attention extrême et insoucieuse d'aucun résultat, une attention si pure que celui qui l'exerce ignore même qu'il l'exerce.

Christian Bobin, dans: Michael Lonsdale, Prière - Entretiens avec Jacques Bonnadier (Onésime, 2000)

16/10/2015

Chemins de traverse - 299 / Christian Bobin

Christian Bobin

littérature,récit,extraits,livres 

La légèreté, elle est partout, dans l’insolente fraîcheur des pluies d’été, sur les ailes d’un livre abandonné au bas d’un lit, dans la rumeur des cloches d’un monastère à l’heure des offices, une rumeur enfantine et vibrante, dans un prénom mille et mille fois murmuré comme on mâche un brin d'herbe, dans la fée d’une lumière au détour d’un virage sur les routes serpentines du Jura, dans la pauvreté tâtonnante des sonates de Schubert, dans la cérémonie de fermer lentement les volets le soir, dans une fine touche de bleu, bleu pale, bleu-violet, sur les paupières d’un nouveau-né, dans la douceur d’ouvrir une lettre attendue, en différant une seconde l’instant de la lire, dans le bruit des châtaignes explosant au sol et dans la maladresse d’un chien glissant sur un étang gelé, j’arrête là, la légèreté, vous voyez bien, elle est partout donnée. Et si en même temps, elle est rare, d’une rareté incroyable, c’est qu’il nous manque l’art de recevoir, simplement recevoir ce qui nous est partout donné.

Christian Bobin, La folle allure (coll. Folio/Gallimard, 1997)

image: Christian Schloe, Set Your Heart Free (redbubble.com)

00:02 Publié dans Chemins de traverse, Christian Bobin | Tags : littérature, récit, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

27/05/2015

La citation du jour - 282 / Christian Bobin

Christian Bobin

littérature,récit,citations,livres 

Aucun savoir ne peut T'enfermer dans sa cage. Le Livre qui parle de Toi, quand je l'ouvre, je vois des papillons s'envoler.

Christian Bobin, Le Christ aux coquelicots, précédé de: La présence pure et autres textes (coll. Poésie/Gallimard, 2010)

image: Abbaye de La Trappe, France (latrappe.fr)

02:34 Publié dans Christian Bobin, Citation du jour | Tags : littérature, récit, citations, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

20/02/2015

Chemins de traverse - 175 / Christian Bobin

Christian Bobin

littérature,récit,extraits,livres

Le cœur de ceux que nous aimons est notre vraie demeure.

Christian Bobin, La plus que vive (coll. Folio/Gallimard, 1999)

image: Cécile Debise (gentside.com)

00:07 Publié dans Chemins de traverse, Christian Bobin | Tags : littérature, récit, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

06/12/2014

Chemins de traverse - 137 / Christian Bobin

Christian Bobin

littérature,poésie,extraits,livres

La première neige est le sourire des morts.

Christian Bobin, Les ruines du ciel (Gallimard, 2009)

image: Les Saules / Cologny, Suisse (2007)

00:04 Publié dans Chemins de traverse, Christian Bobin | Tags : littérature, poésie, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

16/11/2014

Chemins de traverse - 126 / Christian Bobin

Christian Bobin 

littérature,récit,extraits,livres

Je reviens de Bretagne, mon amour. La Bretagne est une terre belle comme l'enfance: les fées et les diables y font bon ménage. Il y a des pierres, de l'eau, du ciel et des visages - et ton nom partout chantant dessous le nom des pierres, de l'eau, du ciel et des visages.

Cela fait bien longtemps que je ne sors plus sans toi. Je t'emporte dans la plus simple cachette qui soit: je te cache dans ma joie comme une lettre en plein soleil.

Il y a en Bretagne beaucoup d'églises, presque autant que de sources ou de diables. Dans une chapelle, j'ai vu un bateau large comme deux bras ouverts. Il ne portait ni voiles ni mât - rien d'autre que des bougies. On aurait dit un jouet d'enfant. Sur la coque, ce nom en peinture bleue: A l'abandon de Dieu. J'ai aussitôt pensé à toi: ce petit bateau c'est ta vie et c'est toi, mon amour. C'est la pureté de ton coeur mille et mille fois naufragé, mille et mille fois reprenant le large, emportant avec lui cette lumière qui le brûle et qui le lave.

Je suis fou de pureté. Je suis fou de cette pureté qui n'a rien à voir avec une morale, qui est la vie dans son atome élémentaire, le fait simple et pauvre d'être pour chacun au bord des eaux de sa mort noire et d'y attendre seul, infiniment seul, éternellement seul. La pureté est la matière la plus répandue sur la terre. Elle est comme un chien. Chaque fois que nous ne nous reposons sur rien que sur notre coeur vide, elle revient s'asseoir à nos pieds, nous tenir compagnie.

Christian Bobin, L'inespérée (coll. Folio/Gallimard, 2012)

image: http://lesvoyagesdemamina.blogspot.ch

11:32 Publié dans Chemins de traverse, Christian Bobin | Tags : littérature, récit, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg