Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2017

Morceaux choisis - 697 / Laurent de la Résurrection

Laurent de la Résurrection

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Tout consiste à renoncer une bonne fois à tout ce que nous reconnaissons ne point tendre à Dieu, pour nous accoutumer à une conversation continuelle avec Lui, sans mystère ni finesse. Il n’y a qu’à reconnaître Dieu intimement présent en nous, à nous adresser à tous moments à Lui, pour Lui demander Son secours, pour connaître Sa volonté dans les choses douteuses et pour bien faire celles que nous voyons clairement qu’Il demande de nous, les Lui offrant avant que de les faire et Lui rendant grâces de les avoir faites pour Lui après l’action. Dans cette conversation continuelle, on est aussi occupé à louer, adorer et aimer incessamment Dieu pour Ses infinies bontés et perfections.

Laurent de la Résurrection, Florilège de textes (carmel.asso.fr)

image: Kloster der Karmelitinnen Witten, Deutschland (karmel-witten.de)

19/07/2017

La citation du jour - 680 / Catherine de Sienne

Catherine de Sienne

littérature,spiritualité,citations,livres

Bâtis-toi une cellule spirituelle, que tu pourras toujours emporter avec toi, et ce sera la cellule de la véritable connaissance de toi-même; tu y trouveras la connaissance de la bonté de Dieu envers toi.

Catherine de Sienne, Le livre des dialogues, suivi de Lettres (coll. Points Sagesses/Seuil, 2002)

image: Sienne, Toscane / Italie (intoscana.it/site/it)

23:55 Publié dans Catherine de Sienne, Citation du jour | Tags : littérature, spiritualité, citations, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

18/07/2017

Morceaux choisis - 696 / Marie Cénec

Marie Cénec

00_25 Marie Cenec.jpg

Dans l'idéal, il faudrait arriver à tellement incarner ses valeurs, à vivre dans l'Esprit, dans une telle communion avec Dieu, que finalement on n'aurait plus besoin d'en parler. J'ai souvent l'impression de répéter la même chose, comme si nous avions toujours besoin de nous rappeler l'Evangile que nous n'arrivons pas à vivre. A un moment donné, on se consacre tellement à ce qui nous anime qu'il n'y a plus besoin d'en parler, cela transpire. Si seulement nous n'avions  parfois plus à parler, mais juste à vivre...

Brigitte Fossey, Marie Cénec et Catherine Salviat - Regards de femmes (Onésime, 2000)

00:04 Publié dans Marie Cénec, Morceaux choisis | Tags : littérature, spiritualité, morceaux choisis, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Une étreinte de feu - 290 / François Mauriac

François Mauriac 

littérature,spiritualité,prières,livres

Je crois, Seigneur, viens  au secours de mon incrédulité (Mc 9,24). Cette prière, Vous l'avez entendue de vos oreilles, mon  Dieu, quand Vous  étiez un homme, entouré d'autres pauvres hommes galiléens. Et ce petit livre n'exprime rien d'autre que cette contradiction. Nous croyons en Vous que nous ne voyons pas. Nous écoutons Votre parole que nous n'entendons pas. Cette bouchée de pain azyme sur ma langue, je dis que c'est Vous, je me recueille et j'adore en moi cette présence qui ne m'est attestée par rien de sensible. Plusieurs ont reçu des signes, qui n'étaient pas des saints: Claudel, Max Jacob, Simone Weil. Mais moi?

Si je prétendais n'en avoir reçu aucun durant ma vie, je mentirais. Mais si je  les rapportais, ils s'évanouiraient en même temps que j'essaierais de les fixer dans des mots. Et puis, tant d'années recouvrent ces instants de grâce que je ne suis pas sûr du souvenir que j'en garde. Oui, je l'ai vue! je l'ai vue! répétait en mourant la pauvre Bernadette à qui on avait fait si souvent répéter au parloir, pour l'édification des visiteurs, l'histoire des apparitions, et qui peut-être finissait par douter de n'avoir pas rêvé.

François Mauriac, Ce que je crois, dans: Oeuvres autobiographiques (Bibliothèque de la Pléiade/Gallimard, 1990)

image: Lourdes, France (paroissesotteville.com)

17/07/2017

Morceaux choisis - 695 / Charles Journet

Charles Journet 

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

L'Eglise est la patrie des renouvellements spirituels, elle est la seule fontaine de jeunesse, c'est en elle que Dieu accomplit sans cesse l'oeuvre de la rédemption du temps, puisque l'univers de la création, saccagé depuis le premier péché, est remplacé par l'univers nouveau, l'univers de la rédemption. C'est en elle que Dieu nous engendre amoureusement par la Parole de Vérité, afin que nous soyons comme un recommencement de Sa création.

Charles Journet, Entretiens sur la Trinité (Parole et Silence, 1999)

image: Pape François (guardianlv.com)

00:04 Publié dans Charles Journet, Pape François | Tags : littérature, spiritualité, morceaux choisis, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

16/07/2017

Une étreinte de feu - 60 / Thérèse de Jésus

Thérèse de Jésus (Thérèse d'Avila)

0_1.jpg

O mon Dieu, qui êtes la charité et l'amour, faites que cette vertu se perfectionne si bien en moi que son feu consume tous les retours de mon amour-propre. O mon unique Trésor, ô ma gloire complète, faites que je Vous aime au-dessus de toutes les créatures, que je m'aime en Vous, à cause de Vous et pour Vous. Faites que j'aime de même mon prochain, que je porte ses fardeaux comme je veux qu'il porte les miens. Faites que j'aime tout ce qui est en dehors de Vous, mais seulement autant qu'il m'aidera à aller vers Vous.

Faites que je me réjouisse, comme je me réjouis déjà, de ce que Vous vous aimiez parfaitement, et de ce que Vous soyez aimé continuellement de Vos anges et des bienheureux qui Vous voient dans la gloire sans voile et face à face, ainsi que des justes de la terre qui Vous connaissent par la lumière de la foi, et Vous regardent comme leur unique et souverain Bien, la fin, le centre de leur affection et de leur amour. Je voudrais que tous les imparfaits et pécheurs du monde fissent de même. Avec Votre secours, je les aiderai à Vous aimer ainsi.

Sainte Thérèse de Jésus, Pensées diverses, dans: Oeuvres complètes (Seuil, 1949)

image: Carmelo Raineri, Chiesa dei Carmini - Venise / Italie (flickr.com)

Morceaux choisis - 219 / Jean de la Croix

Jean de la Croix

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

La vaste étendue du désert de La Penuela aide beaucoup l'âme et le corps, bien que l'âme se trouve bien pauvre. Le Seigneur doit vouloir que l'âme, elle aussi, ait son désert spirituel. A la bonne heure! comme il Lui plaira davantage. Sa Majesté sait bien ce que nous sommes par nous-mêmes. Advienne que pourra. En attendant, je me trouve bien sans rien savoir et l'exercice du désert est admirable.

Ce matin, nous avons déjà cueilli nos pois chiches et c'est ainsi tous les matins. Un autre jour, nous les battrons. Il est agréable de manier ces créatures muettes, meilleur que d'être manié par les créatures vivantes. Que Dieu me donne d'aller de l'avant.

Jean de la Croix, Lettre 53 / extraits, dans: Oeuvres complètes (Cerf, 2010)

00:01 Publié dans Jean de la Croix, Morceaux choisis | Tags : littérature, spiritualité, morceaux choisis, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

15/07/2017

Sur les traces de Saint François - 27

Saint Bonaventure

Sur les traces de Saint François - XXXVI

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres 

C'est vers Vous, ô désiré Jésus, que je me porterai, comme vers la fin de toute chose, en croyant et en espérant en Vous, en Vous aimant de tout mon coeur, de tout mon esprit, de toute mon âme et de toutes mes forces. Vous seul me suffisez, Vous seul apportez le salut à ceux qui cherchent et qui aiment Votre nom, Vous seul êtes plein de bonté et de suavité pour eux.

Vous êtes le Rédempteur de ceux qui périssent, le Sauveur de ceux qui sont rachetés, l'espérance des exilés, la force de ceux qui sont dans la peine, le secours des opprimés, la douce consolation des coeurs en proie à la douleur; Vous êtes la couronne et la gloire suprême de ceux qui triomphent, l'unique récompense et la joie des habitants de la sainte patrie, le Fils glorieux du Dieu très haut, le fruit sublime du sein de la Vierge, la source abondante de toutes les grâces.

C'est de Votre plénitude que nous avons tout reçu.

Nicolas Morin, Une année avec François d'Assise (Bayard, 2016)

image: Eremo delle Carceri, Assise / Italie (domuspacis.it)