Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/07/2017

Chemins de traverse - 601 / Jean Giono

Jean Giono

littérature,roman,extraits,livres

Subitement il fit très froid. Antonio sentit que sa lèvre gelait. Il renifla. Le vent sonna plus profond; sa voix s’abaissait puis montait. Des arbres parlèrent; au-dessus des arbres le vent passa en ronflant sourdement. Il y avait des moments de grand silence, puis les chênes parlaient, puis les saules, puis les aulnes; les peupliers sifflaient de gauche et de droite comme des queues de chevaux, puis tout d’un coup ils se taisaient tous. Alors, la nuit gémissait tout doucement au fond du silence. Il faisait un froid serré. Sur tout le pourtour des montagnes, le ciel se déchira. Le dôme de nuit monta en haut du ciel avec trois étoiles grosses comme des yeux de chat et toutes clignotantes.

Jean Giono, Le chant du monde (coll. Folio/Gallimard, 2000)

image: Le Coulomp, Haute Provence / France (tourisme-alpes-haute-provence.com)

00:06 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, roman, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Commentaires

L'arbre du silence porte les fruits de la paix .
Il y a tant à dire sur les arbres . Merci Claude pour ce beau texte !

Écrit par : Charline | 27/07/2017

Un texte qui me plait ! Il est compréhensible par tous les humains .chacun peut s'y trouver , s'en inspirer au moment où tout se tait des bruits autour de sa vie....

Écrit par : Lucie HADDAD | 28/07/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.