Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/08/2017

Chemins de traverse - 609 / François Mauriac

François Mauriac

littérature,roman,extraits,livres

Je me rappelle ce dégel de tout mon être sous ton regard, ces émotions jaillissantes, ces sources délivrées. Les gestes les plus ordinaires de tendresse, une main serrée, une fleur gardée dans un livre, tout m'était nouveau, tout m'enchantait.

François Mauriac, Le noeud de vipères, dans: Oeuvres romanesques (coll. Pochothèque/LGF, 1992)

00:52 Publié dans Chemins de traverse, François Mauriac | Tags : littérature, roman, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Commentaires

Merci pour cet extrait magnifique.

Écrit par : Véra Kretz | 10/08/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.