Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2017

Chemins de traverse - 581 / Maurice Chappaz

Maurice Chappaz

littérature,poésie,extraits,livres

Que les mensonges qui me constituent
fusent hors de mon corps,
hors de mon esprit.
 
Je vais cueillir
Ta réponse dans ma chambre noire
comme une dure étoile,
comme une fleur de marécage.
 
Donne-moi de naître
une fois à moi-même, selon la vérité.
L'immense rien qui est en moi
soupire, attend.
 
Toute ma douceur est dans une miette d'ombre.

Maurice Chappaz, Office des morts (Cahiers de la Renaissance vaudoise, 1966)

00:12 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, poésie, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Commentaires

Merci pour ce beau poème.

Écrit par : Véra Kretz | 20/06/2017

Merci pour ce beau poème.

Écrit par : Véra Kretz | 20/06/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.