Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/04/2017

Chemins de traverse - 554 / William Shakespeare

William Shakespeare

7.jpg

A qui les lions jettent-ils de doux regards?
Pas à la bête qui veut usurper leur tanière.
A qui l'ourse des forêts lèche-t-elle la main?
Pas à celui qui s'attaque à ses petits sous ses yeux.
Qui échappe à la mortelle piqûre du serpent aux aguets?
Pas celui qui lui marche sur le dos.

Le plus chétif reptile se retourne
contre le pied qui l'écrase,
et les colombes mêmes donnent du bec
pour défendre leur couvée.

Les créatures privées de raison
nourrissent leurs petits, et malgré l'épouvante
que leur inspire la face de l'homme,
qui ne les a vues,
pour protéger leurs tendres enfants,
user de ces ailes mêmes
qui tantôt servaient à leur fuite épouvantée,
pour combattre celui qui grimpait jusqu'à leur nid,
exposant leur vie pour défendre leurs petits?

William Shakespeare, Henry VI - troisième partie, dans: Histoires, vol. 2 (Bibliothèque de la Pléiade/Gallimard, 2008)

image: Henri VI d'Angleterre (thewarsoftheroses.weebly.com)

00:02 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, théâtre, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.