Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/05/2017

Chemins de traverse - 568 / Elie Wiesel

Elie Wiesel

littérature,roman,extraits,livres

L'être humain qui vit dans le temps ne connaît qu'une seule voie: vivre dans le présent en y épuisant toutes ses ressources, tous ses ressorts. Faire de chaque journée une source de grâce, de chaque heure un accomplissement, de chaque clin d’œil une invitation à l'amitié. De chaque sourire une promesse? Tant que le rideau n'est pas tombé, tout reste possible. Quelques part sur la terre, chacun joue sa propre pièce; elle fait pleurer ou rire aux éclats un inconnu ici et un autre là-bas. Leur lien est la récompense du poète, la vie un couloir entre deux abîmes?

Elie Wiesel, Le cas Sonderberg (coll. Points/Seuil, 2009)

00:07 Publié dans Chemins de traverse, Elie Wiesel | Tags : littérature, roman, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Commentaires

Merci pour cet extrait magnifique!

Écrit par : Véra Kretz | 26/05/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.