Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2017

Une étreinte de feu - 275 / Bruno Leroy

Bruno Leroy

littérature,spiritualité,prières,livres

Comme la brise légère fouette les vagues, Tu es le rocher sur lequel vient dormir le soleil, apaisé après une longue journée de doutes sur la nature humaine qui souvent divague. Tu es puissance de tendresse, Tu es la route sur laquelle je chemine avec merveille. Tu m’as appris à donner le meilleur de moi-même, Tu m’as appris à transcender toutes formes de haines, Tu as donné aux confins de mon âme la saveur d’exister, la splendeur de contempler même l’homme blessé, pour mieux le comprendre et l’aimer, pour mieux me comprendre et m’aimer. Tu as semé les petites joies aux sublimes senteurs, celles qui s’épanouissent et font germer le bonheur, l’amour, le respect, la générosité, l’écoute, le souci des autres, voilà ce qu’à jamais Tu as su me donner... Valeurs puisées au cœur des évangiles dont nous sommes Apôtres, que chaque jour nous tentons humblement de pratiquer, et Tu demeures toujours présent pour sans cesse nous aider. Dans cette prière des profondeurs qui procure une insondable Joie de Te savoir à nos côtés pour fortifier notre Foi. Oh! Seigneur, Tu ne juges jamais nos balbutiements, Tu entends pourtant les murmures de nos tourments, mais Ton incommensurable Amour les transforme en diamants, et la Joie apparaît soudainement comme venant du firmament. Cette Joie pascale qui nous ouvre aux autres inlassablement dans de merveilleux éclats d’Amour et d’éternels jaillissements.

Bruno Leroy, Tu demeures toujours présent (site-catholique.fr)

00:11 Publié dans Une étreinte de feu / Prières | Tags : littérature, spiritualité, prières, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Commentaires

"...Tu as semé les petites joies aux sublimes senteurs..."
Quel magnifique texte!
Merci.

Écrit par : Véra Kretz | 17/04/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.