Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2017

Morceaux choisis - 640 / François Mauriac

François Mauriac

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Vous qui avez entendu l'appel du Seigneur et qui avez résolu d'y répondre, peut-être est-ce dans la nuit que vous allez pénétrer et dans le silence, sinon dans la fatigue, dans le dégoût - ce qui n'aura pas plus de signification que la joie dont aussi bien vous déborderez. C'est la foi que le Seigneur demande à toutes les pages de l'Evangile: Hommes de peu de foi, soupire-t-il en regardant les siens, mais la Chananéenne, mais le centurion Le bouleversent et L'attendrissent. C'est que leur foi se confond avec l'amour. Le vieux pèlerin que je suis, si près d'arriver au but de mon pèlerinage, dresse une dernière fois sa tente au coeur du pays circonscrit par cette parole: Tu existes, puisque Je t'aime...

Croire, c'est aimer. 

François Mauriac, Ce que je crois, dans: Oeuvres autobiographiques (Bibliothèque de la Pléiade/Gallimard, 1990)

image: http://jubilatedeo.centerblog.net/rub-Images-6.html

Commentaires

Merci pour ce texte, beau et profond.

Écrit par : Véra Kretz | 30/03/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.