Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2017

Morceaux choisis - 648 / Thérèse de Jésus

Thérèse de Jésus (Thérèse d'Avila) 

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Ne cherchons pas un chemin non frayé: nous serions sûres de nous perdre. Singulière erreur de s'imaginer obtenir de pareilles grâces du Seigneur par une autre voie que celle où Il a marché Lui-même, et où ont marché tous Ses saints. Que cela ne nous vienne même pas à l'esprit! Croyez-moi, pour donner l'hospitalité à notre Maître, pour Le retenir chez soi, pour Le bien traiter et Le nourrir comme il convient, il faut que Marthe et Marie se joignent ensemble. Et comment Marie, toujours assise à Ses pieds, aurait-elle pu Le nourrir sans l'aide de sa soeur? Mais savez-vous quelle est Sa nourriture? C'est que, par tous les moyens en notre pouvoir, nous gagnions des âmes, afin que ces âmes se sauvent et Le louent pour l'éternité.

Thérèse d'Avila, Livre de la vie, dans: Didier-Marie Golay et Emmanuel Renault, Thérèse d'Avila - Goûter la Parole (Cerf, 2016)

image: Remparts d'Avila, Espagne (http://www.gianpaolobonomi.it)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.