Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2017

La nuit comme le jour illumine - 4

Cristina Kaufmann

La nuit comme le jour illumine - IV 

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Le désert de la pauvreté ou la pauvreté du désert, comme lieu de rencontre avec Diei, est aussi le lieu de l'adoration. Toutes les situations du désert expérimentées comme invitation à la rencontre avec Dieu, peuvent être de grands événements de la vie: rencontres personnelles, pertes irréparables, joies intimes qui transforment notre manière d'être. Tous ces événements qui acheminent notre esprit vers un espace dépouillé, de total silence, où notre capacité intérieure, nous apparaît comme l'abîme que prolonge le mystère divin. Adorer Dieu en esprit et en vérité signifie confesser notre pauvreté radicale qui appartient elle aussi à Dieu depuis lequel nous la vivons. 

Eric de Rus, Cristina Kaufmann - Une existence épiphanique (Ad Solem, 2013)

image: Carmel du Pâquier, Suisse (carmel-lepaquier.com)

Commentaires

"Toutes les situations du désert expérimentées comme invitation à la rencontre avec Dieu, peuvent être de grands événements de la vie..."
Merci pour ce texte.

Écrit par : Véra Kretz | 12/03/2017

Oui c'est ça le désert... lieu de réflexion, lieu de remise en cause, lieu où faire son choix: La VIE ou la mort... lieu où on choisit de rompre les chaînes du mal et de jouir de la liberté d'être enfant de Dieu notre PERE, et où on accepte de se mettre au service de sa grande famille: l'humanité entière, en portant notre croix et notre Pâques, en emboîtant les pas de notre Seigneur Jésus Christ.

Écrit par : soeur HADDAD lucie | 14/03/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.