Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2017

La nuit comme le jour illumine - 3

Cristina Kaufmann

La nuit comme le jour illumine - III

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres 

Pour moi, l'intériorité est l'espace où je suis moi, où je puis revenir à n'importe quel moment, où sourd la confiance totale en la vie, dans le Tout, le lieu où gît un silence qui me fait respirer et où naît la parole, le geste, la musique de mon être. C'est le lieu de l'unité où la parole, la respiration et l'écoute sont une seule chose, où l'intérieur et l'extérieur concordent et se manifestent en beauté, authenticité. 

Eric de Rus, Cristina Kaufmann - Une existence épiphanique (Ad Solem, 2013)

image: Carmel du Pâquier, Suisse (carmel-lepaquier.com)

Commentaires

"Pour moi, l'intériorité est ... le lieu où gît un silence qui me fait respirer et où naît la parole..."
Merci pour cet extrait magnifique.

Écrit par : Véra Kretz | 08/03/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.