Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2017

Morceaux choisis - 618 / Mary Mc Cormack

Mary Mc Cormack

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres 

Il nous arrive parfois d'arriver au moment de prière triste ou fâché, frustré ou angoissé. C'est peut-être un événement qui nous perturbe, cela peut être aussi une blessure non complètement cicatrisée de notre passé qui, dans le silence de la prière, commence à refaire surface. Le contenu de notre esprit ne doit alors pas du tout être considéré comme une distraction, mais plutôt comme la forme même de notre prière à ce moment-là. Nous tournons simplement nos yeux vers Dieu, lui permettant de voir toute la vérité de ce que nous portons, et par degrés nous serons conduits à une profondeur à l'intérieur de nous qui est indépendante de la turbulence de la surface. 

Mary Mc Cormack, Prier à l'école du Carmel (Ed. du Carmel, 2012)

image: Carmelite Monastery Quidenham, Norfolk / England (quidenhamcarmel.org.uk)

00:15 Publié dans Morceaux choisis | Tags : littérature, spiritualité, morceaux choisis, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Commentaires

La "profondeur ... de nous qui est indépendante de la turbulence de la surface..."
Merci pour ce beau texte.

Écrit par : Véra Kretz | 11/02/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.