Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2017

Morceaux choisis - 612 / Maurice Zundel

Maurice Zundel

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

La musique naît du silence et elle conduit au silence: du silence-de-soi dans l’artiste au silence-de-soi en nous-mêmes. La musique est le chant du silence. Les sons et toute l’architecture mélodique ne sont que les porteurs de ce silence créateur que l’artiste écoute pour que nous l’écoutions à notre tour. La musique est le sacrement du Silence (le signe qui nous le rend sensible et le communique). Si le musicien s’écoute lui-même au lieu d’écouter la voix du Silence, alors il n’y a plus de musique. Il n’y a plus que lui-même, c’est-à-dire: zéro. La musique est donc la Présence qui se révèle dans un silence qu’il faut devenir: Dieu Lui-même dans l’espace de générosité qui s’ouvre en nous dès que nous nous perdons en Lui. Cela revient toujours à dire que la musique est médiatrice entre le silence que l’artiste écoute et le silence qu’il éveille en nous, itinéraire du silence au Silence.

Maurice Zundel, Correspondance avec Bernard de Boissière et France-Marie Chauvelot (ndweb.org)

image: Jacqueline Hubert, Femme au violoncelle (celloclass.unblog.fr)

00:15 Publié dans Maurice Zundel, Morceaux choisis | Tags : littérature, spiritualité, morceaux choisis, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Commentaires

"...Si le musicien s’écoute lui-même au lieu d’écouter la voix du Silence, alors il n’y a plus de musique. Il n’y a plus que lui-même, c’est-à-dire: zéro..."
Quel beau texte! Merci.

Écrit par : Véra Kretz | 30/01/2017

Les commentaires sont fermés.