Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2017

Une étreinte de feu - 256 / Jean Debruynne

Jean Debruynne

littérature,spiritualité,prières,livres

Mon Dieu, chaque matin Tu sépares le jour de la nuit, le petit matin de l’obscurité, l’hier et l’aujourd’hui. Mon Dieu, chaque matin Tu sépares, Tu poses la limite, et Tu sépares ainsi l’avenir du passé. Tu sépares comme on ouvre une porte entre le dedans et le dehors, et c’est par là que passe le jour nouveau, le jour d’aujourd’hui. Tout commence, alors tout est possible. Bien que les visages portent un jour de plus, ils sont plus neufs qu’hier. Bien plus que les choses aient vieilli un peu plus, elles ont droit à un regard nouveau. Chacun à le droit de naître aujourd’hui. Mon Dieu , merci de ce cadeau tout neuf. C’est peut-être aujourd’hui le jour de ma naissance, aujourd’hui que tout commence. Mon Dieu, que dois-je faire de ce jour neuf?

Jean Debruynne, Prière du matin (etac.over-blog.com)

image: Jean-Serge Seiler (art-culture-france.com)

Commentaires

"...C’est peut-être aujourd’hui le jour de ma naissance, aujourd’hui que tout commence. Mon Dieu, que dois-je faire de ce jour neuf?"
Quelle belle prière du matin! Merci.

Écrit par : Véra Kretz | 22/01/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.