Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2017

Morceaux choisis - 615 / Vincent Van Gogh

Vincent Van Gogh

8.jpg

Tout ce qui est véritablement bon et beau, de beauté intérieure morale, spirituelle et sublime dans les hommes et dans leurs oeuvres, je pense que cela vient de Dieu, et que tout ce qu'il y a de mauvais et de méchant dans les oeuvres des hommes et dans les hommes, cela n'est pas de Dieu, et Dieu ne trouve pas cela bien non plus.

Involontairement je suis toujours porté à croire que le meilleur moyen pour connaître Dieu, c'est d'aimer beaucoup. Aimer tel ami, telle personne, telle chose, ce que tu voudras, tu seras dans le bon chemin pour en savoir plus long après, voilà ce que je me dis. Mais il faut aimer d'une haute et d'une sérieuse sympathie intime, avec volonté, avec intelligence, et il faut toujours tâcher d'en savoir plus long, mieux et davantage. Cela mène à Dieu, cela mène à la foi inébranlable.

Vincent Van Gogh, Lettres à son frère Théo (coll. Imaginaire/Gallimard, 2015)

image: Vincent Van Gogh, Arbre en fleurs (museedesenfants.education)

04:30 Publié dans Morceaux choisis | Tags : littérature, spiritualité, morceaux choisis, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Commentaires

Quel beau texte! Merci.
J'aime aussi:
" Nemo nisi per amicitiam cognoscitur " : Personne ne peut être connu, sinon par l'amitié. Saint Augustin a écrit cette parole dans le commentaire de la Première Epître de saint Jean. Cette parole ouvre un jour extraordinaire sur le mystère de la connaissance : pour connaître, il faut aimer. La connaissance est donc essentiellement liée à l'amour. Là où il n'y a pas d'amour, il n'y a pas de connaissance..."
(Maurice Zundel )

Écrit par : Véra Kretz | 04/02/2017

Les commentaires sont fermés.