Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2016

Chemins de traverse - 406 / Molière

Molière (Jean-Baptiste Poquelin)

18.jpg

Mon Dieu, des mœurs du temps, mettons-nous moins en peine,
Et faisons un peu grâce à la nature humaine;
Ne l’examinons point dans la grande rigueur,
Et voyons ses défauts, avec quelque douceur.
Il faut, parmi le monde, une vertu traitable,
A force de sagesse on peut être blâmable,
La parfaite raison fuit toute extrémité,
Et veut que l’on soit sage avec sobriété.
Cette grande raideur des vertus des vieux âges,
Heurte trop notre siècle, et les communs usages,
Elle veut aux mortels, trop de perfection,
Il faut fléchir au temps, sans obstination;
Et c’est une folie, à nulle autre, seconde,
De vouloir se mêler de corriger le monde.
J’observe, comme vous, cent choses, tous les jours,
Qui pourraient mieux aller, prenant un autre cours:
Mais quoi qu’à chaque pas, je puisse voir paraître,
En courroux, comme vous, on ne me voit point être;
Je prends, tout doucement, les hommes comme ils sont,
J’accoutume mon âme à souffrir ce qu’ils font;
Et je crois qu’à la cour, de même qu’à la ville,
Mon flegme est philosophe, autant que votre bile...

Molière, Le misanthrope (coll.Folio/Gallimard, 2013)

image: Charles Antoine Coypel, Molière (fr.wikipedia.org)

00:02 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, théâtre, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Prier avec Marie - 38 / Michel Hubaut

Michel Hubaut

00_12 Westminster Cathedral .jpg

Je te salue Marie, mère de tous nos désirs d'être heureux. Tu es la terre qui dit oui à la vie. Tu es l'humanité qui consent à Dieu. Tu es le fruit des promesses du passé et l'avenir de notre présent. Tu es la foi qui accueille l'imprévisible, tu es la foi qui accueille l'invisible.

Je te salue Marie, mère de toutes nos recherches de ce Dieu imprévu. Du Temple où tu le perds, au Calvaire où Il est pendu, Sa route te semble folle. Tu es chacun de nous qui cherche Jésus, sans bien comprendre Sa vie et Ses paroles. Tu es la mère des obscurités de la foi, toi qui conserves tous les événements dans ton coeur, toi qui creuses et médites tous nos pourquoi? et qui fais confiance en l'avenir de Dieu, ton Seigneur.

Je te salue Marie, mère de toutes nos souffrances. Tu es la femme debout au pied de l'homme crucifié, tu es la mère de tous ceux qui pleurent, l'innocence massacrée et le prisonnier torturé.

Je te salue Marie, mère de toutes nos Pentecôte. Tu es, avec les apôtres, l'Eglise qui prie et accueille les dons de l'Esprit. Je te salue Marie, mère de toutes nos espérances. Tu es l'étoile radieuse d'un peuple en marche vers Dieu. Tu es l'annonce de l'humanité transfigurée, tu es la réussite de la création que Dieu a faite pour son éternité.

Michel Hubaut, Mère de nos souffrances et de nos espérances (cursillos.ca)

image: http://catholicbridge.com

00:02 Publié dans Prier avec Marie | Tags : littérature, spiritualité, prières, marie, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Les proverbes de l'Ancien Testament - 9

Les proverbes de l'Ancien Testament - IX

bible,ancien testament,choix

Mieux vaut du pain sec, et la paix, qu’une salle de banquet pleine de discorde. Un serviteur avisé supplantera le fils indigne; avec les frères il aura part à l’héritage. Comme le creuset pour l’argent, et le fourneau pour l’or, le Seigneur éprouve les cœurs. Le malfaiteur s’intéresse à qui parle de fraude, le menteur tend l’oreille aux propos pernicieux. Qui se moque d’un pauvre insulte Dieu qui l’a fait, qui se réjouit du malheur ne restera pas impuni. Couronne des vieillards, leurs petits-enfants! Fierté des fils, leur père!

Qui cherche l’amitié ignore l’offense; qui revient sur l’affaire divise les amis. Un reproche fait plus d’effet à l’homme intelligent que cent coups de bâton à l’insensé! Qui rend le mal pour le bien voit le mal ne plus quitter sa maison. Début de querelle, torrent qui déferle: avant d’en venir au procès, renonce! Justifier le coupable, donner tort à l’innocent: deux choses dont le Seigneur a horreur! A quoi bon de l’argent dans la main d’un insensé? Pour acheter la sagesse? Il n’a rien dans la tête! On a des amis en tout temps, mais un frère est là pour le temps de la détresse.

Qui aime la querelle aime le péché! La folie des grandeurs entraîne la chute! Un esprit retors ne trouve pas le bonheur; qui a la langue perfide tombe dans le malheur. Engendrer un insensé, quelle tristesse! Le père d’un imbécile n’est pas à la fête.A cœur joyeux, santé florissante! L’esprit chagrin dessèche jusqu’à l’os. Le méchant accepte un pot-de-vin sous le manteau pour entraver le cours de la justice. L’homme intelligent a devant lui la sagesse; l’insensé la cherche des yeux au bout du monde. Un fils insensé ne fait qu’irriter son père, et désole sa mère. Punir un innocent est inadmissible; frapper des gens de bien n’est pas correct! Qui sait tenir sa langue a du discernement; qui garde son sang-froid est homme de réflexion. S’il se tait, même un sot passe pour sage; bien malin, celui qui ne dit mot!

Pr 17, 1-6 / 9-10 / 13-17 / 19-28

image: Pedro Berruguete, le roi Salomon / 1500 (americanizing1.rssing.com)

sources: Traduction officielle liturgique de la Bible (Mame, 2013)

00:01 Publié dans Proverbes de l'Ancien Testament | Tags : bible, ancien testament, choix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

30/05/2016

La citation du jour - 38 / Pape François

Pape François

0_1.jpg

Les gens ont aujourd'hui besoin, certainement, de paroles, mais ils ont surtout besoin que nous témoignions de la miséricorde, de la tendresse du Seigneur qui réchauffe le coeur, qui réveille l'espérance, qui attire vers le bien. La joie d'apporter la consolation de Dieu.

Pape François, Homélie aux séminaristes et novices, dans: Revue Carmel No 150 / La consolation, Décembre 2013 (Editions du Carmel, 2013)

00:01 Publié dans Citation du jour, Pape François | Tags : littérature, spiritualité, citations, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Chemins de traverse - 405 / Fernando Pessoa

Fernando Pessoa

2.jpg

Je rentre à la maison, je ferme la fenêtre.
On apporte la lampe, on me souhaite bonne nuit,
Et d'une voix contente je réponds bonne nuit.
Plût au Ciel que ma vie fût toujours cette chose:
Le jour ensoleillé, ou suave de pluie,
Ou bien tempétueux comme si le Monde allait finir,
La soirée douce et les groupes qui passent,
Observés avec intérêt de la fenêtre,
Le dernier coup d'oeil amical jeté sur les arbres en paix,
Et puis, fermée la fenêtre et la lampe allumée,
Sans rien lire, sans penser à rien, sans dormir,
Sentir la vie couler en moi comme un fleuve en son lit,
Et au-dehors un grand silence ainsi qu'un dieu qui dort.

Philippe Jaccottet, D'autres astres plus loin épars - Poètes européens du XXe siécle (La Dogana, 2005)

00:01 Publié dans Chemins de traverse | Tags : littérature, poésie, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Morceaux choisis - 491 / Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus

Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres 

Le bavardage, cette tendance à extérioriser tous les trésors de l'âme en les exprimant, est souverainement nuisible à la vie spirituelle. Son mouvement est en direction inverse de celui de la vie spirituelle qui s'intériorise sans cesse pour se rapprocher de Dieu. Emporté vers l'extérieur par son besoin de tout dire, le bavard ne peut qu'être loin de Dieu et de toute activité profonde. Toute sa vie de fond passe sur ses lèvres, et s'écoule dans les flots de paroles qui emportent les fruits de plus en plus pauvres de sa pensée et de son âme. Car le bavard n'a plus le temps, et bientôt plus le goût de se recueillir, de penser, ni de vivre profondément. Par l'agitation qu'il crée autour de lui, il empêche chez d'autres le travail et le recueillement féconds.

Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus, dans: Vives Flammes no 300 - Où est la route du bonheur? (Ed. du Carmel, 2015)

image:  Carmel de Flavignerot, Dijon / France (elisabeth-dijon.org)

29/05/2016

La citation du jour - 485 / Barsanuphe de Gaza

Barsanuphe de Gaza

littérature,spiritualité,citations,livres

Possédant Dieu, ne crains rien mais confie-Lui tous tes soucis et Il prendra soin de toi. Crois sans douter et Dieu t’aidera selon Sa grande miséricorde.

Saint Barsanuphe de Gaza, Enseignements (diocesedegeneve.net)

image: Monastère Notre-Dame des Voirons / Haute Savoie, France (medias.alpesduleman.com)

00:01 Publié dans Citation du jour | Tags : littérature, spiritualité, citations, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Chant sacré - 30 / Chant grégorien

Gregorian Chant

"Alleluia - Veni sancte spiritus"

 

Choeur des moines de l'Abbaye de Ligugé


00:00 Publié dans Chant sacré | Tags : chant sacré, grégorien, musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg