Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2017

Relire... Les Confessions - 7

Augustin d'Hippone

Relire... Les Confessions - VII

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres 

Si tu aimes les corps, tu loueras Dieu. Tu reporteras ton amour sur l'ouvrier des corps pour ne pas t'avilir avec ton amour des corps. Si tu aimes les âmes, tu les aimeras en Dieu parce qu'elles-mêmes sont changeantes et que, fixées à Lui, elles se stabilisent, sans quoi elles s'en vont et meurent. Oui, tu les aimeras en Dieu. Emporte avec toi jusqu'à Lui toutes celles que tu peux et di-leur: Aimons-Le, Lui. C'est Lui qui a fait toutes choses, et Il n'est pas loin. Il ne les a pas faites pour disparaître ensuite. Non. Elles viennent de Lui, elles sont en Lui.

Où est-Il? Où est la succulente vérité? Dans l'intimité du coeur. Oh, mais le coeur s'en va errer loin de Lui. Revenez à votre coeur, rebelles, et adhérez à Celui qui vous a faites. Stables avec Lui, vous vous stabiliserez. Reposées en Lui, vous vous reposerez. Où allez-vous dans l'âpreté? où allez-vous?

Le bien que vous aimez vient de Lui, et tant que le bien est près de Lui, il est bon et doux. Mais il sera amer justement parce que c'est injuste d'aimer tout ce qui vient de Lui en Le désertant. Pourquoi déambuler encore et encore sur des chemins difficiles et pénibles? le repos n'est pas là où vous le cherchez. Cherchez ce que vous cherchez: ça n'y est pas. Vous cherchez la vie heureuse au pays de la mort. Elle n'est pas là. Comment la vie pourrait être heureuse là où il n'y a pas de vie? 

Saint Augustin, Les aveux / Les confessions (P.O.L, 2013)

image: Saint Augustin et le mystère de la sainte Trinité, Eglise catholique du Tarn / France (catholique-tarn.cef.fr)

Les commentaires sont fermés.