Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2017

Une étreinte de feu - 161 / Thérèse Bénédicte de la Croix

Thérèse Bénédicte de la Croix (Edith Stein)

littérature,spiritualité,prières,livres

Qui es-Tu, douce lumière qui m'inondes et illumines l'obscurité de mon coeur? Tu me conduis par la main comme une mère, et si Tu me lâchais, je ne saurais faire un pas de plus. Tu es l'espace qui enveloppe mon être et le garde en lui. Abandonné de Toi, il tomberait dans l'abîme du néant dont tu me tiras pour m'élever à la lumière. Toi, plus proche de moi que je ne le suis de moi-même, plus intérieur que mon être le plus intime et pourtant insaisissable et inouï, surpassant tout nom: Esprit-Saint - Amour éternel.

Edith Stein, Neuvaine de Pentecôte 1937 / extrait, dans: Le secret de la croix (CERP/Parole et Silence, 1998)

image: Monastère du Saint Désert Notre-Dame de Pitié, Roquebrune-sur-Argens / France (carmel.asso.fr)

Commentaires

Merci pour cet extrait magnifique.
J'aime aussi:
"Naturellement, la religion n’est pas quelque chose pour un petit coin tranquille, ou pour quelques heures de célébration ; mais elle doit, comme vous l’avez déjà ressenti, être la racine et la base de toute la vie..."
(Edith Stein)

Écrit par : Véra Kretz | 04/06/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.