Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2017

La citation du jour - 634 / Adrienne von Speyr

Adrienne von Speyr 

littérature,spiritualité,citations,livres

La prière, c’est ce que l’homme offre à Dieu. La contemplation est ce que Dieu montre à l’homme.

Adrienne von Speyr, Sur la contemplation (abbaye-saint-paul-wisques.com)

image: https://aventuresenislande.wordpress.com

00:02 Publié dans Adrienne von Speyr, Citation du jour | Tags : littérature, spiritualité, citations, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

21/02/2017

Morceaux choisis - 187 / Adrienne von Speyr

Adrienne von Speyr

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Se regarder l’un l’autre est déjà une conversation. Quand un homme qui croit en Dieu et L’aime voit dans le monde tout ce qui est une manifestation de l’amour de Dieu, par exemple deux êtres qui s’aiment, ou quelque chose de beau, ou quelque chose de douloureux, tout ce qui manifeste l’amour de Dieu dans la création, cette vue est immédiatement une conversation. La vraie contemplation est le contraire du quiétisme. La vraie contemplation est toujours feu vivant, éclosion de vie éclatante, profession de foi. Elle est dans la création parole vivante de Dieu, qui brûle dans la substance de l’homme comme un feu caché. Si une fois Dieu a parlé, si une âme l’a entendu, le silence n’est plus jamais un silence vide, ni le seul écho de la parole, il est l’accueil de la parole, son accueil vivant et actif. Dans le silence, l’âme devient le sein de la parole. Par le silence, l’homme qui a écouté est devenu autre.

Adrienne von Speyr, Un feu caché (abbaye-saint-paul-wisques.com)

image: http://www.lavie.fr

28/03/2016

Morceaux choisis - 458 / Adrienne von Speyr

Adrienne von Speyr

8.jpg

Au ciel, tout ce qui est perçu, tout ce qui est dit, est contenu dans le fait que Dieu attire tout à Lui. Et pourtant il reste quelque chose qu’il ne serait pas juste d’appeler désir mais qui, au sein de la vision de Dieu, est un cheminement joyeux vers Lui. Nous aimons et nous sommes aimés, et l’échange d’amour est mouvement vers Dieu: on est toujours arrivé au but tout en demeurant en mouvement. Comme un ruisseau dans la forêt: on est charmé par sa présence et on peut en même temps le longer; c’est tout aussi beau qu’il soit ici comme il était là et qu’il continue à couler; tout ne fait qu’un.

Adrienne von Speyr, Sur la joie (abbaye-saint-paul-wisques.com)

image: Abbaye Saint Paul de Wisques, Pas-de-Calais / France (abbaye-saint-paul-wisques.com)

28/02/2016

Morceaux choisis - 447 / Adrienne von Speyr

Adrienne von Speyr

00_17 Siena 1_iltesorodisiena.net.jpg

Le Seigneur veut que nous vivions dans la joie. Il veut sans doute aussi que nous passions par la souffrance et la tribulation. Mais le sens fondamental de notre christianisme est qu’il est orienté vers la joie. Il faudrait que les chrétiens ressemblent à des balles que l’on peut presser et enfoncer, mais qui reprennent toujours d’elles-mêmes leur forme sphérique. L’état fondamental qui se reconstitue sans cesse, ce doit être la joie. Dans le mariage et dans l’amitié, dans les relations humaines et dans l’Eglise, partout, le chrétien vit dans la joie, sans exubérance comme sans jalousie, dans une joie qui respecte la joie des autres, dans la joie chrétienne.

Adrienne von Speyr, Sur la joie (abbaye-saint-paul-wisques.com)

image: Sienne / Italie (iltesorodisiena.net)

15/05/2015

Morceaux choisis - 271 / Adrienne von Speyr

Adrienne von Speyr

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Le principal défaut de la plupart des monastères contemplatifs: ils veulent tellement tout régler eux-mêmes qu’ils ont perdu le sens de se laisser diriger par Dieu. C’est vrai surtout là où il n’y a pas de vraie direction. La vie régulière s’occupe alors de conventions extérieures: règlement journalier, exercices de pénitence, silence, etc. Elle s’occupe aussi de l’attente de grâces de prières précises qui doivent être désirées selon un plan prévu d’avance. Une vraie direction devrait créer un espace pour ce qu’on n’a pas choisi soi-même, pour l’imprévu, pour l’involontaire, mais qui sera reçu avec un consentement plus profond, parce qu’il signifie contemplation d’un pur laisser agir divin une fois qu’on a abandonné tout ce qu’on avait de propre. Beaucoup s’installent dans leur sacrifice total, s’en nourrissent, élèvent leurs prétentions et leurs droits devant Dieu et Lui prescrivent les voies sur lesquelles Il doit les conduire.

Adrienne von Speyr, L'année de la foi, 32A (abbaye-saint-paul-wisques.com)

image: Maja Lindberg, Beneath the Stars (pinterest.com)

01/04/2015

Morceaux choisis - 247 / Adrienne von Speyr

Adrienne von Speyr

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Celui qui est ouvert à Dieu ne peut s’étonner de rien. Celui qui s’étonne montre qu’il est occupé de lui-même plus que de Dieu. Celui qui vit en Dieu, celui-là sait si fort que Dieu dépasse toujours toutes choses et surpasse toute attente, que toute comparaison avec ce qui a déjà été lui est enlevée. S’étonner, c’est commencer à douter, à ne pas croire, parce que c’est commencer à vouloir avoir raison.

Adrienne von Speyr, Ne pas s'étonner (abbaye-saint-paul-wisques.com)

image: Ecole Charles Perrault, Oisy / France (netia59a.ac-lille.fr)

15/03/2015

La citation du jour - 238 / Adrienne von Speyr

Adrienne von Speyr 

littérature,spiritualité,citations,livres

Un seul soupir peut avoir plus de valeur aux oreilles de Dieu que des années des plus belles prières.

Adrienne von Speyr, Le soupir (abbaye-saint-paul-wisques.com)

image: http://www.florealpes.com

00:02 Publié dans Adrienne von Speyr, Citation du jour | Tags : littérature, spiritualité, citations, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg