Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2017

Communication importante

Le "Jubilate Deo" nouveau est arrivé!

2.jpg

Le blog JUBILATE DEO que vous consultez aujourd'hui fait peau neuve, mais contrairement à son prédécesseur LA SCIE REVEUSE qui a cessé toute activité, JUBILATE DEO change simplement de support et devient un site Internet à part entière, en reprenant progressivement l’intégralité des textes publiés à ce jour. 

Pourquoi ce changement? Question d'affichage un peu obsolète, pour commencer, avec un cadre trop rigide à mon goût - écriture blanche sur fond noir - plutôt sévère, en contradiction avec l'esprit des publications, et un fourre-tout d'informations sur les deux côtés de la page principale devenues peu visibles au fil du temps. Dorénavant, toutes ces informations sont regroupées par thèmes dans les menus déroulants en haut de page, laissant ainsi libre cours à une présentation plus chaleureuse, aérée et conviviale.

Seul le menu des auteurs est d'un accès moins pratique, mais les amoureux des beaux textes ne manqueront pas de le parcourir. J'ajoute qu'à la fin de chaque article, vous disposez d'un lien direct vers les autres textes du même auteur, ce qui devrait vous faciliter la tâche.

Les passionnés de littérature et de musique retrouveront, dans le menu Au fil des jours, les rubriques actuelles Chemins de traverse et Convergences musicales.

J'ajoute que cette version est beaucoup plus lisible sur les supports autres que l'ordinateur. Sur téléphone mobile - 65% des utilisateurs du blog actuel - le menu se trouve en haut de page, à droite, et je vous laisse le soin de le découvrir quand vous serez familiarisés avec son fonctionnement.

Dernière précision: si vous êtes inscrits à la newsletter, inutile de le faire à nouveau, car les informations ont été transmises et intégrées sur le nouveau site, dont voici le lien: 

http://www.jubilate-deo.com/

Dès demain, les publications n’apparaîtront donc plus sur cette page, mais uniquement sur le nouveau site Internet.

Merci à tous pour votre fidélité à lire, écouter et commenter au fil de ces trois années écoulées, avec une tendresse et une gratitude particulières pour mes amis du continent africain dont la présence discrète et assidue m'a réjoui le coeur.

Enfin, si JUBILATE DEO vous plaît, ne manquez pas de le faire connaître autour de vous! D’avance, je vous en remercie chaleureusement.

Claude

image: Venezuela (frontiersoftravel.com)

10:47 Publié dans Clap de fin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Chemins de traverse - 6 / Christian Bobin

Christian Bobin

littérature,poésie,extraits,livres

Les moineaux par leurs chants construisent des monastères qui durent une seconde. L’âme surprise dans leurs cloîtres ne craint plus de mourir. 

Christian Bobin, Les ruines du ciel (Gallimard, 2009)

00:15 Publié dans Chemins de traverse, Christian Bobin | Tags : littérature, poésie, extraits, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Morceaux choisis - 211 / Maximilien Kolbe

Maximilien Kolbe

littérature,spiritualité,morceaux choisis,livres

Personne dans le monde ne peut changer la Vérité. Ce que nous pouvons faire et devrions faire, c'est de chercher la vérité et la servir quand nous l'avons trouvée. Le conflit réel, le vrai, est intérieur. Au-delà des armées d'occupation et les hécatombes des camps d'extermination, il y a deux ennemis irréconciliables dans la profondeur de chaque âme: le bien et le mal, le péché et l'amour. Et à quoi donc peuvent servir les victoires sur les champs de bataille, si nous-mêmes sommes vaincus dans notre être le plus secret?

Maximilien Kolbe (saints.sqpn.com)

00:10 Publié dans Morceaux choisis | Tags : littérature, spiritualité, morceaux choisis, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Chant sacré - 160 / Chant juif

Sephardic Jewish Song

"Por Que Llorax Blanca Nina"

 

Montserrat Figueras

Hespérion XXI

Jordi Savall


00:05 Publié dans Chant sacré | Tags : chant sacré, musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

13/08/2017

Prier avec les Psaumes / Psaume 145

Psaume 145

00_1 Psaumes.jpg

Alléluia! Chante, ô mon âme,
la louange du Seigneur!
Je veux louer le Seigneur tant que je vis,
chanter mes hymnes pour mon Dieu
tant que je dure.
 
Ne comptez pas sur les puissants,
des fils d'homme qui ne peuvent sauver!
Leur souffle s'en va:
ils retournent à la terre;
et ce jour-là, périssent leurs projets.
 
Heureux qui s'appuie sur le Dieu de Jacob,
qui met son espoir
dans le Seigneur son Dieu,
lui qui a fait le ciel et la terre et la mer
et tout ce qu'ils renferment!
 
Il garde à jamais sa fidélité,
il fait justice aux opprimés;
aux affamés, il donne le pain;
le Seigneur délie les enchaînés.
Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles,
 
le Seigneur redresse les accablés,
le Seigneur aime les justes,
le Seigneur protège l'étranger.
Il soutient la veuve et l'orphelin,
il égare les pas du méchant.
 
D'âge en âge, le Seigneur régnera:
ton Dieu, ô Sion, pour toujours!

source: AELF (aelf.org)

00:15 Publié dans Prier avec les Psaumes | Tags : bible, psaumes, choix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Une étreinte de feu - 293 / Corinne Marc

Corinne Marc

littérature,spiritualité,prières,livres

Louange à Toi, Dieu éternel. De la glaise du néant, Tu nous dégages, Dieu de vie. Des chaînes de la peur, Tu nous délivres, Dieu de liberté. Hors du tumulte de nos désirs, Tu nous berces, Dieu de paix. Dans les ténèbres de nos doutes, Tu nous éclaires, Dieu de vérité. Au naufrage de nos illusions, Tu es notre rocher, Dieu de salut. Au labyrinthe de nos incompréhensions, Tu nous guides, Dieu de communion. Dans le désert de l'indifférence, Tu nous parles, Dieu d'amour. Louange à Toi, Dieu éternel.. 

Corinne Marc, dans: Alain Houziaux, Prières glanées (Editions Fidélité, 2005)

image: Françoise Peslherbe, La femme à la prière / 2009 (Artmajeur.com)

00:10 Publié dans Une étreinte de feu / Prières | Tags : littérature, spiritualité, prières, livres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

Lire l'Ancien Testament - 1 / La présence de Dieu - I

Lire l'Ancien Testament - I. La présence de Dieu - I 

mis à jour - 2015

bible,choix

Dieu créa le ciel et la terre. La terre était informe et vide, les ténèbres étaient au-dessus de l'abîme et le souffle de Dieu planait au-dessus des eaux. Gn 1, 1-2

Dieu dit encore: "Voici le signe de l'alliance que j'établis entre moi et vous, et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à jamais: je mets mon arc au milieu des nuages, pour qu'il soit le signe de l'alliance entre moi et la terre." Gn 9, 12-13

Les hommes se dirigèrent vers Sodome, tandis qu'Abraham demeurait devant le Seigneur Abraham s'approcha et dit: "Vas-tu vraiment faire périr le juste avec le coupable? Peut-être y a-t-il cinquante justes dans la ville. Vas-tu vraiment les faire périr? Ne pardonneras-tu pas à toute la ville, à cause des cinquante justes qui s'y trouvent? Loin de toi de faire une chose pareille! Faire mourir le juste avec le coupable, traiter le juste de la même manière que le coupable, loin de toi d'agir ainsi!" Le Seigneur déclara: "Si je trouve cinquante justes dans Sodome, à cause d'eux je pardonnerai à toute la ville." ... Abraham dit: "Que mon Seigneur ne se mette pas colère: je ne parlerai plus qu'une fois. Peut-être s'en trouvera-t-il seulement dix?" Et le Seigneur déclara: "Pour dix, je ne détruirai pas." Gn 18, 23-26 et 32-33 

Jacob eut un songe: voici qu'une échelle était dressée sur la terre, son sommet touchait le ciel, et des anges de Dieu montaient et descendaient. Gn 28, 12

Cette nuit-là, Jacob resta seul. Or quelqu'un lutta avec lui jusqu'au lever de l'aurore. L'homme, voyant qu'il ne pouvait rien contre lui, le frappa au creux de la hanche, et la hanche de Jacob se démit pendant ce combat. L'homme dit: "Lâche-moi car l'aurore s'est levée." Jacob répondit: "Je ne te lâcherai que si tu me bénis." L'homme demanda: "Quel est ton nom?" Il répondit: "Jacob." Il reprit: "Ton nom ne sera plus Jacob, mais Israël (c'est-dire: Dieu lutte), parce que tu as lutté avec Dieu et avec les hommes, et tu l'as emporté." Jacob demanda: "Fais-moi connaître ton nom, je t'en prie." Mais il répondit: "Pourquoi me demandes-tu mon nom?" Et là, il le bénit. Gn 32, 25-30

L'ange du Seigneur apparut à Moïse dans la flamme d'un buisson en feu. Moïse regarda: le buisson brûlait sans se consumer. Moïse se dit alors: "Je vais faire un détour pour voir cette chose extraordinaire; pourquoi le buisson ne se consume-t-il pas?" Le Seigneur vit qu'il avait fait un détour pour voir, et Dieu l'appela du milieu du buisson: "Moïse! Moïse!" Il dit: "Me voici!" Dieu dit alors: "N'approche pas d'ici! Retire les sandales de tes pieds, car le lieu où tu te tiens est une terre sainte!" Et il déclara: "Je suis le Dieu de nos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, le Dieu de Jacob." Moïse se voila le visage car il craignait de porter son regard sur Dieu. Ex 3, 2-6

Le Seigneur dit à Moïse: "Voici une place près de moi, tu te tiendras sur le rocher; quand passera ma gloire, je te mettrai dans le creux du rocher et je t'abriterai de ma main jusqu'à ce que j'aie passé. Puis je retirerai ma main, et tu me verras de dos, mais mon visage, personne ne peut le voir." Ex 33, 21-23

image: Abbaye Notre-Dame de Tamié / Savoie, France

sources: Traduction officielle liturgique de la Bible (Mame, 2013)

00:05 Publié dans Lire l'Ancien Testament | Tags : bible, ancien testament, choix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg

12/08/2017

Morceaux choisis - 213 / François de Sales

François de Sales 

1.jpg

Faites comme les petits enfants, qui de l'une des mains se tiennent à leur père, et de l'autre cueillent des fraises ou des mûres le long des haies; car de même, amassant et maniant les biens de ce monde de l'une de vos mains, tenez toujours de l'autre la main du Père céleste, vous retournant de temps en temps vers Lui, pour voir si votre ménage ou vos occupations Lui sont agréables. Et gardez bien sur toutes choses de quitter Sa main et Sa protection, pensant d'amasser ou recueillir davantage car s'Il vous abandonne, vous ne ferez point de pas sans donner du nez en terre. Je veux dire que, quand vous serez parmi les affaires et occupations communes, qui ne requièrent pas une attention si forte et si pressante, vous regardiez plus Dieu que les affaires; et quand les affaires sont de si grande importance qu'elles requièrent toute votre attention pour être bien faites, de temps en temps vous regarderez à Dieu, comme font ceux qui naviguent en mer, lesquels, pour aller à la terre qu'ils désirent, regardent plus en haut au ciel que non pas en bas où ils voguent. Ainsi Dieu travaillera avec vous, en vous et pour vous, et votre travail sera suivi de consolation.

Saint François de Sales, Introduction à la vie dévote (coll. Livre de Vie/Seuil, 2006)

image: Eglise Saint François de Sales, Clamart / France (vitrail.ndoduc.com)

00:02 Publié dans Morceaux choisis | Tags : littérature, spiritualité, morceaux choisis, livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | Pin it! | | Digg! Digg